Sourions un peu…


Après quelques journées d’intenses émotions, au cours desquelles nous sommes passés de la stupéfaction à l’horreur, puis à la tristesse, et enfin à la compassion, avant que les médias, -comme de coutume-, ne nous entraînent sur la pente des délices du peuple français, celle de l’autodénigrement, il nous faut revenir à l’actualité, et retrouver le goût de sourire.

Comme beaucoup de téléspectateurs, j’ai été sidéré de voir alignés comme un rang d’oignons, pour marquer de leur insignifiante présence, la cérémonie émouvante et digne consacrée aux obsèques des paras assassinés par un voyou devenu « fou de Dieu », tous les candidats à l’élection présidentielle.

On se demandait ce qu’ils étaient venus faire là, alors qu’aucun d’entre eux ne s’est jamais précipité pour assister à d’autres obsèques, alors qu’ils méritaient tout autant le respect et la compassion des Français, puisqu’il s’agissait de soldats morts, au feu, pour la France, en Afghanistan.

Il était évident que nos candidats étaient là, pour « marquer Sarkozy à la culotte »comme on dit dans le football, et pour récupérer quelques miettes de considération des Français tout en soignant leur image de présidentiables. Minables.

Seul Mélenchon, qui assume vaillamment ce qu’il est, n’a pas jugé bon de suspendre sa campagne, pour s’associer à cette cérémonie. Ce en quoi il est parfaitement cohérent avec les idées qu’il représente et qui font partie des traditions de l’extrême-Gauche, dont l’anti-militarisme fait partie des « valeurs » .

J’ai observé François Hollande, grâce aux images que la Télévision nous a diffusées au cours de la cérémonie. Particulièrement au moment où Sarkozy, dans un réflexe républicain, est allé serrer les mains de ses concurrents, dont l’air constipé crevait l’écran.

Et j’ai pu constater, de visu, ce que je savais déjà, à savoir que François Hollande ne dominait pas Sarkozy « de la tête et des épaules », et que quand ils étaient l’un en face de l’autre Hollande paraissait aussi petit que Sarkozy, dont la taille et les « talonnettes » ont été si souvent raillés par la Gauche…

Et une pensée,- incongrue dans de telles circonstances -, m’a traversé l’esprit, à la faveur d’un plan rapproché de l’image, m’arrachant un sourire: est-il plus ridicule de tenter de gagner quelques centimètres de taille en adoptant des chaussures dont le talon est surélevé, ou de se teindre ( plutôt mal ) les cheveux pour tenter de gagner quelques années d’âge et de se donner une apparente jeunesse, quand on ambitionne d’être Président de la République Française ???

Mais je me suis vite repris. Car, dans de telles circonstances, l’humour n’est pas de mise.

Il n’empêche que nous sommes bien entrain d’assister à la « bataille de nains » que j’évoquais dans un précédent billet.

https://berdepas.wordpress.com/2009/10/28/du-nanisme-en-politique/

Après cela, qui viendra nous parler de « Grandeur de la France » ???

5 réflexions au sujet de « Sourions un peu… »

  1. stepo

    Moi ce que j’ai trouvé consternant c’est la présence de la compagne de Hollande, c’était vraiment la sortie où il fallait se faire voir, elle veut déjà jouer à la première dame…

    J'aime

  2. leilouchkaia

    Il était très heureux sarko de poser à côté de boutef : il avait trouvé plus petit que lui!! Ce qui prouve qu’on trouve toujours un plus petit nain que soi si on sait où chercher!!!
    Mais où sont donc les grands hommes d’antan…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s