Taj Mahal.


Après New Delhi, la première étape nous amène à Agra. L’attraction de cette ville grouillante et active, aux embouteillages monstres, c’est, outre son Fort réputé pour sa magnifique architecture défensive à la Vauban, le Taj Mahal.

Ce monument mythique, l’un des plus visités au monde, il faut le découvrir dans les brumes du petit matin, avant que les hordes de touristes ne l’envahissent, et alors que la lumière, incertaine, l’entoure d’un voile qui enveloppe sa silhouette élégante et blanchâtre.

Le Taj par un matin brumeux...

 On connaît l’histoire de ce haut lieu de l’art indo-islamique, aux accents de légende. Ce mausolée construit par l’empereur Shah Jahan au 17ème siècle, comme un sublime hommage et un chant d’amour adressée à son épouse décédée Mumtaz, a fait la renommée de la ville d’Agra qui fut l’une des trois plus belles cités de l’empire Mongol.

Les Moghols… J’en avais vaguement conservé , des leçons d’histoire mal apprises dans ma jeunesse, le souvenir et l’image d’un peuple de barbares, et d’ envahisseurs cruels, ravageant et pillant les contrées conquises grâce à une impétueuse cavalerie.

J’ignorais qu’ils étaient musulmans. Mais j’ignorais également qu’ils fussent capables de raffinement et de délicatesse.

Le Taj Mahal en témoigne: les Moghols étaient aussi des bâtisseurs. 

 Les Indiens en sont fiers. Ils sont nombreux à le visiter, en famille. Les enfants des écoles viennent, accompagnés de leurs maîtres, s’y imprégner de leur Histoire.

On y vient aussi pour prier dans la mosquée, après s’être recueilli dans la crypte où est sensée reposer la femme tant aimée…

Prière dans la mosquée.

 Les jardins qui entourent le mausolée incitent à la promenade. Sur les pelouses parfaitement entretenues et arrosées, les oiseaux viennent se rafraîchir, et dans les allées, ont rencontre, fugitivement, de petits écureuils agiles, gracieux, et peu craintifs.

Cette somptueuse allégorie de marbre blanc, sertie de pierres précieuses et semi-précieuses, nécessite des efforts permanents de restauration, afin d’échapper au attaques d’une pollution qui menace partout, en Inde, de tout ravager…. 

( à suivre …)

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.