L’affaire « Sarko m’a tuer »….


L’affaire Bettencourt rebondit.

Mais rassurez-vous, ce n’est pas une « boule puante ». Car chacun sait que les « boules puantes » ne tombent que d’un seul côté….

Dans un livre de deux journalistes du « Quotidien de Révérence » Le Monde, mis en vente hier sous le titre de« Sarko m’a tuer »  , la juge Isabelle Prévost-Desprez fait des « révélations »….

 La présidente de la 15 e chambre criminelle du tribunal de Nanterre, contre tous les usages de discrétion à laquelle sont, déonthologiquement, tenus les membres de la Magistrature, affirme à nos deux « journaleux », que l’infirmière de Liliane Bettencourt aurait confié à l’une de ses greffières, hors procès-verbal, avoir vu l’héritière de L’Oréal remettre des enveloppes contenant de l’argent liquide à Nicolas Sarkozy en personne, avant son élection à la tête de l’Etat.

Car selon « Marianne » les propos durs d’Isabelle Prévost-Desprez pourraient lui poser de gros problèmes, a fortiori avec le démenti de l’infirmière. Tout d’abord, la juge risque d’être accusé devant la justice de diffamation à l’encontre du chef de l’Etat; elle risque aussi des sanctions disciplinaires de la part du CSM pour manquement au devoir de réserve.

Pour ne pas arranger son cas, la juge, en parlant à Lhomme et Davet risque d’accréditer la thèse qui la voyait comme la source de… Gérard Davet, journaliste au Monde, dans l’affaire Bettencourt. L’enquête pour atteinte au secret de l’instruction demandée par le procureur Courroye avait toutefois débouché sur un non-lieu.« 

En fait, dans cette « affaire », la Juge n’est pas « la femme qui a vu celle qui a dit qu’elle avait vu l’Ours », mais c’est tout comme…..

Et voilà que pour corser « l’affaire », sa version des faits vient d’être niée  par l’infirmière elle-même dans une « confidence » à l’hebdomadaire « Marianne ».

A mon sens, il conviendrait, devant un tel « imbroglio », de tirer la leçon d’une autre « affaire », celle de « l’érection » malencontreuse d’un certain DSK, dans un « tête à tête » pathétique avec une soubrette, qui se serait terminé, selon la soubrette en….. « tête à queue »!!!! Un « tête à queue » qui lui a coûté son élection à la Présidence de la République….

En effet, dans « l’affaire Bettencourt »comme dans « l’affaire DSK », il y a probablement quelqu’un qui ment.

Sont-ce les auteurs de « Sarko m’a tuer » ???

Est-ce l’infirmière qui aurait menti à la Greffière ???…et qui se rétracte aujourd’hui.

Est-ce la Greffière qui aurait menti à sa Juge ???

Et si la Juge ment, c’est encore bien pire. Quel crédit pourra-t-on accorder au Jugement d’une Juge qui ment ????

Les « journaleux » qui se sont lancés dans cette entreprise devraient se livrer à un complément d’enquête, pour savoir si, parmi tous ces « menteurs présumés », il n’y en a pas un qui aurait déjà menti, au moins une fois dans sa vie: à l’occasion d’une déclaration de Revenus par exemple…..Ou sur son âge, car certaines femmes mentent assez volontiers sur leur âge…..

Cela « décrédibiliserait » toutes ces « affirmations ».

Car selon la « jurisprudence DSK », celui ou celle qui a menti une fois, pourrait bien mentir deux fois…..

Faute d’autres témoins que l’infirmière invoquée, l’accusation ne peut se fonder que sur les dires de celle qui vient de démentir la Juge.

C’est comme dans « l’affaire DSK », parole contre parole: la parole de la Juge contre celle de Sarko…

Dans « l’affaire » DSK, le procureur Cyrus Vance avait considéré que les mensonges de la plaignante sur son histoire antérieure et ses variations sur ce qu’elle a effectué à la sortie de la chambre n’étaient pas susceptibles de permettre une poursuite suffisamment assurée pour espérer un succès. Ainsi,l’abandon des charges dans le cas DSK, ne résulte pas de la certitude de l’innocence du présumé coupable. Ce qui compte, ce n’est pas la vérité en elle-même ou l’intuition qu’on a d’elle mais la crédibilité de sa démonstration lors du procès.

« Le Vrai », pour le procureur américain, c’est seulement ce qui pourrait être démontré à coup sûr à l’audience.

Mais, me direz-vous, tout cela c’est « la conception américaine de la Justice »….

Nous, nous avons la chance d’être protégés par une « culture judiciaire » différente. Nos Juges ne sont pas là pour protéger notre Société. Une partie d’entre eux, n’est là que pour la transformer.

En quoi ???? La réponse dans mon prochain billet….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s