Lucidité et Transparence….


La lecture de « Courrier International » est toujours plus instructive que celle de certaines de nos « feuilles de choux »…

Les lendemains d’émeutes londoniennes ne sont pas des « lendemains qui chantent ». On peut lire dans le Times sous:

http://www.courrierinternational.com/breve/2011/08/16/apres-les-emeutes-la-repression

« Les quatre nuits d’émeutes qui ont agité le Royaume-Uni, du 6 au 10 août, ont reflété « l’effondrement moral à petit feu de la société » britannique, a déclaré David Cameron, le 15 août. En visite dans sa circonscription de l’Oxfordshire, dans le centre de l’Angleterre, le Premier ministre a dévoilé ses premières mesures pour réagir à la vague de violences qui a fait cinq morts.

Voici venue l’heure de « la grande répression », titre en écho le quotidien londonien. Sur les 1 179 personnes inculpées pour leur participation aux émeutes, 65 % ont été placées en détention provisoire, soit six fois le taux habituel, précise le journal.

Les médias pourront être autorisés à dévoiler le nom et l’adresse des mineurs incarcérés, a-t-il été par ailleurs annoncé. De nouveau, David Cameron a appelé à une « guerre totale » contre les gangs et à une redéfinition de l’attribution des prestations sociales. »

Il serait temps qu’en France, on adopte une attitude similaire.
L’omerta organisée autour de l’identité des casseurs, des voleurs, des violeurs, des pilleurs devient insupportable.

Sous prétexte de ne pas livrer « certaines » communautés à la « stigmatisation », on protège l’identité des voyous, ce qui renforce leur sentiment d’impunité.
 D’ailleurs, cela ne trompe pas les Français, car lorsqu’un délit ou un crime est commis par un Français « de souche » (cf. la récente affaire d’euthanasie dans la quelle un médecin a été inculpé) l’identité du « présumé » coupable est très vite révélée.
Lorsque l’identité de l’auteur d’un délit ou d’un crime est masquée, il est devenu facile d’en déduire l’origine…..

L’obsession de respecter, en Europe, les limites d’un langage « politiquement correct »est devenue une sorte d’entrave à la « manifestation de la vérité ».

Il est significatif de relever avec quelle satisfaction et quelle complaisance, certains médias se font un plaisir de souligner que « les habitants qui ont assisté aux pillages – de tapis, de baskets ou de montres – remarquent que les voleurs sont « de toutes origines et confessions ».

On n’en est pas à une contradiction près !!! C’est le cas du Daily Telegraph que l’on peut lire sous:

http://www.courrierinternational.com/article/2011/08/12/les-lions-et-les-singes-galonnes.

 Ce quotidien nous explique, à propos des pillages commis pendant les émeutes « qu’ il s’agirait donc davantage de délinquance que de réactions à des dérapages racistes commis par Scotland Yard. (!!!)

« Quoi qu’il en soit, certains pensent que la police a pris des gants avec les émeutiers, paralysée par la peur d’être accusée de racisme.

Depuis le rapport Macpherson, en 1999 [portant sur le meurtre d’un adolescent noir en 1993, ce rapport avait conclu que la police était « institutionnellement raciste »], les forces de police sont très sensibles aux questions raciales. Trop peut-être.

Pendant les émeutes de début août, elles ont laissé les minorités ethniques user de violences sans rien faire.

En fait, la police en est arrivée à se voir comme une « police blanche » sans légitimité dans les « quartiers noirs ».

Or la police n’a pas à être représentative des fractures sociales ou ethniques de la société britannique. Ses agents sont sélectionnés parce qu’ils méritent de porter l’uniforme et non en raison de leur appartenance ethnique.

La légitimité de la police ne dépend pas de sa diversité, elle repose sur l’application impartiale de la loi.

Et le même article, de conclure:

« Le vrai problème, c’est l’encadrement policier.

Les cadres actuels ont gravi les échelons en passant maîtres dans l’art du discours sur les « questions liées » au racisme et dans celui de « monter au front » en matière de lutte contre les discriminations.

Il ne suffit pas de maîtriser le jargon en vogue pour diriger des hommes face à des émeutiers.

Les policiers blessés lors de ces violences montrent que la Grande-Bretagne ne manque pas d’hommes ni de femmes courageux.

Le problème, c’est que ces lions sont dirigés par des singes galonnés qui ont écouté un peu trop attentivement leurs cours de sociologie sur les discriminations. »

C’est encore une manière  » d’appeler un chat, un chat »….

En France, le quotidien de révérence n’en loupe pas une….En réaction à l’attitude de fermeté adoptée par le Gouvernement Britannique, « lemonde.fr » en appelle, comme toujours dans les circonstances analogues, aux « sociologues » de service.

Confirmation sous:

http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/08/17/en-grande-bretagne-l-extreme-fermete-de-la-justice-n-est-pas-du-gout-de-tout-le-monde_1560384_3214.html#ens_id=1558316&xtor=RSS-3208

En s’arcboutant à la « justification sociale » des émeutes, Le Monde reste sur un ligne conforme aux thèses traditionnelles de la Gauche française, culpabilisatrices envers la « race blanche » qui ne se repentira jamais assez, et accusatrices envers la Société libérale qui « pourrit » les individus, en les exposant à la tentation devant des richesses qui sont hors de leur portée.

En hommage à Monsieur Alavoine qui fut mon professeur de philosophie, je citerai, une fois de plus, l’une de ses « saillies » intellectuelles favorites qui nous impressionnaient à un âge où nous étions ignares en politique.

Pour les gens de Gauche, l’Homme est un être foncièrement honnête et bon. Mais c’est la Société qui le corrompt. D’où la nécessité de changer la Société pour favoriser la naissance de « l’Homme Nouveau ». On voit quels peuvent être les prolongements de ce type de raisonnement…..On sait également à quelles tragédies l’idéologie révolutionnaire, à la poursuite de « l’Homme Nouveau », a pu aboutir….

Pour ceux de Droite, l’Homme n’est pas naturellement honnête et bon. D’où la nécessité, pour préserver l’ordre de la Société, de l’encadrer par les Lois, et de le contraindre à respecter ces Lois, afin que l’individu corrompu ne vienne pas pourrir la vie de ses semblables.Il faut « séparer le bon grain de l’ivraie »….

La Grande Bretagne est manifestement gouvernée à droite, aujourd’hui, ce qui n’a pas l’air de réjouir….. »Le Monde ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s