Londres: grandes fêtes du multiculturalisme.


Selon « lemonde.fr » de ce soir:

« C’est la mort d’un habitant du quartier, jeudi, qui avait provoqué un début de tensions. Mark Duggan, 29 ans et père de famille, a été abattu par des tireurs d’élite de la police londonienne alors qu’il se trouvait dans un taxi. D’après les policiers, il aurait ouvert le feu sur un officier, avant d’être abattu. Une arme a été retrouvée près du corps.

Mark Duggan, est décrit dans la presse britannique comme un «gangster», un «voyou bien connu des services de police», «un dealer de crack», et par ses proches comme «un bon père de famille»…..

Mark Duggan avait été placé sous surveillance depuis plusieurs jours, parce que la police craignait qu’il ne tente de venger la mort de son cousin, le rappeur Kevin Easton, poignardé dans une boîte de nuit de l’est de Londres en mars. D’après les tabloïds britanniques, Mark Duggan était membre d’un gang lié aux Yardies, une mafia jamaïcaine spécialisée dans le trafic de cocaïne. Juste avant sa mort, il a envoyé un SMS à sa petite amie, chez qui il se rendait : « Les keufs sont après moi ».

La mort d’un voyou peut coûter cher à une société en voie de décomposition.

Des cocktails Molotov mettent le feu à deux voitures de police, un bus à impériale, et plusieurs bâtiments dont l’emblématique magasin Carpetright, un bâtiment des années trente classé et situé sur la principale artère du quartier. Malgré l’intervention de la police montée et d’unités anti-émeutes, les forces de l’ordre ne parviennent à reprendre le contrôle du quartier que tard dans la nuit, tandis que des groupes d’émeutiers pillent les magasins. »

Il n’est pas douteux que ces « chaudes » « manifestations » rehausseront, dans l’opinion, le prestige d’un multiculturalisme « festif » qui avait déjà le vent en poupe en Angleterre et dans un nombre croissant de pays de l’Europe du Nord.

Le refrain de « la misère qui justifie des actes de pillage et de barbarie » commence à s’user. Les « thèses sociologiques » qui tentent de légitimer ces actes de barbarie, ont du plomb dans l’aile. Alors que les « thèses ethniques »ont de plus en plus d’audience dans la population britannique.

De même que les thèses des « immigrationistes », qui rêvent d’une société européennemulticolore « à la brésilienne », amateurs de feux d’artifices, un divertissement apprécié des « favellas » péri-urbaines sont en train d’entrer dans le répertoire folklorique médiatique….

Feux d’artifices en images:   http://bcove.me/6sf0vh2o

frameborder= »0″ width= »480″ height= »360″ src= »http://www.dailymotion.com/embed/video/xkg5p0″>
Les émeutes se propagent en Grande-Bretagne por Nouvelobs