Oslo : un échec des démocraties ???


 

L’attentat d’Oslo est vécu, à juste titre, dans le monde entier, comme une immense tragédie.

Tuer, de sang froid, de jeunes compatriotes, juste parce qu’ils sont suspectés de défendre une certaine idéologie,et tout cela au nom d’une autre idéologie, cela dépasse l’entendement de ceux qui s’efforcent, dans un monde en perte de repaires, de garder la raison.

Mais interrogeons nous. 

L’attentat d’Oslo serait-il le dernier avatar qui révèle l’étendue de l’échec de nos démocraties ???

Comment un pays considéré comme l’une des démocraties exemplaires de l’Europe du Nord, a-t-il pu enfanter un tel monstre ???

Plutôt que d’esquiver cette lourde interrogation, en lançant, comme d’habitude, les mêmes anathèmes dans la même direction, il serait bon de s’attarder un peu sur cette question.

Car, en effet, il me semble que nos démocraties sont en recul.
Elles sont en recul lorsque la parole d’une partie importante et significative du peuple n’est plus entendue, parce qu’elle est occultée.
Car rejeter dans l’opprobre et la diabolisation toute la fraction des peuples européens qui refusent une perspective qu’une autre fraction veut lui imposer, comme si cette perspective était inéluctable, est un signe de faiblesse de nos démocraties.

La « diabolisation », il ne faut pas s’en étonner, ne peut, à terme, que susciter des vocations, chez ceux qui, au nom de Dieu, ou de tout autre culte, sont tentés, signe de leur faiblesse d’esprit, par « les chemins du Diable ». 

Car considérer ceux qui s’opposent à ce qu’ils perçoivent comme une « islamisation rampante », comme des imbéciles ou des attardés, ne peut que conduire des esprits « habités » par des « convictions fortes », aux pires excès.

Et je le martèle sans cesse sur ce blog: il faut se méfier de tous ceux, à quelle que mouvance qu’ils appartiennent, qui ont des « convictions inébranlables » et qui ne sont plus habités par le doute.Car le choc entre de prétendues « convictions fortes »s’est souvent transformé, dans l’Histoire des hommes, en tragédie.

Ceux qui obéissent uniquement aux concepts idéologiques qui les ont conditionnés, sans réflexion personnelle, sans s’interroger sur les fondements et les motivations des messages reçus, ceux qui acceptent, aveuglément, des affirmations mal fondées, et refusent obstinément d’examiner et d’analyser « les preuves contraires », sont des gens dangereux.

Car, s’agissant de la Norvège, si violemment choquée par ces attentats, comment ignorer des réalités que nombre de Norvégiens, qui ne sont pas pour autant des ennemis de la Démocratie, connaissent et vivent au quotidien ???

Quatre semaines avant l’abominable tuerie, le quotidien norvégien Aftenposten publiait les résultats d’une enquête menée par l’Agence nationale de l’immigration. Ils étaient sans appel : plus de la moitié des personnes interrogées (53.7%) ne voulaient plus d’immigrés tandis que 80% des sondés souhaitaient l’obtention de la nationalité norvégienne à la maîtrise de la langue nationale. Dans le même temps, 48% exprimaient leur doute quant à l’efficacité de la politique d’intégration, estimant que ses résultats n’étaient pas satisfaisants. Selon les chiffres officiels de l’État norvégien, les immigrés formeraient 10% de la population (500 000 sur cinq millions de personnes). Est-ce là le seuil de tolérance du peuple norvégien??

Comment continuer à nier que la plupart des pays d’Europe du Nord font, les uns après les autres, le constat de l’échec du « multiculturalisme » et des politiques laxistes d’immigrations ????

Je me méfie, évidemment, de tous ceux qui sont prêts à tuer leur prochain, au nom de leur foi et de leurs convictions religieuses.

Je me méfie tout autant de ceux qui sont prêts à détruire leurs semblables, traités de « mécréants »parce qu’ils ne partagent pas leur foi en l’existence d’un Dieu unique, – le leur -, ou qui nourrissent des doutes sur des postulats religieux et sur des affirmations extrapolant des écritures « sacrées ».

De même que je me méfie de ceux qui se servent de la laïcité comme d’une arme contre ceux qui ne partagent pas leurs convictions religieuses, ou leur absence de convictions religieuses.

La tragédie d’Oslo soulève d’autres questions.

Pourra-t-on continuer encore longtemps, à traiter le « populisme » par le mépris, en feignant d’ignorer qu’ à la « racine » du mot « populisme », il y a le « peuple ».

Car le mépris engendre la haine.

L’hostilité envers les « élites », soupçonnées de détourner les voix du peuple, et d’ignorer ses angoisses peut se transformer, chez des esprits « fragiles » en une forme de haine qui peut conduire aux pires excès.

Il y a en Europe, une proportion de citoyens qui se situe, selon les pays, entre 15 et 20% de ceux qui sont en âge de voter, qui malgré les coups de boutoirs des détenteurs de la « pensée unique, donc juste », a tendance à augmenter depuis quelques années. 

En France, depuis plusieurs décades, il existe plusieurs millions de citoyens qui n’ont aucune représentation démocratique significative: toutes les « combines » possibles sont utilisées pour les priver de l’expression parlementaire qui est aux sources de la démocratie, au motif que s’ils accédaient à la tribune du Parlement, leur discours serait susceptible de pervertir « l’opinion ».
Or, on ne réduira pas ces indignés- là facilement au silence.
Et gare au jour où, considérant que leurs voix ont été étouffées, ignorées, et méprisées, il ne restera plus, à certains d’entre eux, que la violence pour se faire entendre.

Car ceux d’entre nous qui ont connu, et vécu de trop près les effets de la guerre et de la violence aveugle ont acquis une prudence née de l’expérience dans ce domaine, dont sont dépourvus les jeunes générations pour qui la violence est un phénomène virtuel, banalisé par les jeux vidéos. 

Se faire entendre, attirer l’attention des médias, faire parler d’eux, choquer l’opinion: c’est le premier objectif de tous les terroristes de la planète.Et j’ai souvenance de quelques « zintellectuels » égarés qui  considéraient, il n’y a pas si longtemps, le terrorisme comme « l’arme légitime des faibles »…..

 (A ce propos, prenez une mappemonde et entourez d’un cercle rouge, tous les endroits de la planète où des bombes explosent et suppriment des innocents. Et tirez-en par vous-mêmes les conclusions).

Il y a un peu de tout cela dans l’incroyable et douloureuse tragédie d’Oslo.

L’enquête judiciaire nous éclairera peut-être sur la réelle personnalité de l’auteur de ces attentats.

 

S’agit-il d’un froid calculateur, d’un mégalomane aveuglé par ses certitudes, déterminé à faire couler le sang de ses compatriotes, dans le seul but de créer un choc dans l’opinion norvégienne et au-delà ???? S’git-il d’un dément qui a perdu tout contrôle sur sa raison, d’un solitaire retranché de la société, ayant rompu tout contact et tout dialogue avec le monde qui l’entoure ???? S’agit-il d’un être faible, manipulé par le « groupuscule » auquel il appartiendrait ????

Toutes ces questions restent ouvertes, quand au personnage.

Mais restent ouvertes, également, de vraies questions sur le contenu et le sens des pratiques démocratiques, en Europe, à l’heure où ce continent veut servir d’exemple à la terre entière…. 

5 réflexions au sujet de « Oslo : un échec des démocraties ??? »

  1. berdepas Auteur de l’article

    Le « temps de la reflexion « s’imposait devant un tel drame.
    Ceci dit, je n’avance rien de plus que ce qu’écrit Philippe Bilger, un de mes blogueurs favoris:
    « Il me semble que cette accusation visant à affirmer la droite propriétaire de la démagogie qui pour certains est au coeur du populisme a fait long feu. Précisément parce que son identité essentielle, qui est tout de même de jouer le sentiment populaire contre les élites à la fois arrogantes et déconnectées du réel, est partagée aujourd’hui par des personnalités et des courants qui, antagonistes sur le plan des programmes, se ressemblent à cause de leurs modalités d’expression. Il y a une volonté de parler « vrai » et même « brutal » qui apparaît dorénavant comme la revendication d’un « populisme » acceptable dont la finalité principale et, il faut le dire, souvent convaincante réside dans la mise en pièces d’un système officiel qui tiendrait serrés, dans un même désir d’étouffement républicain, médias, politiciens professionnels et profiteurs d’une démocratie plus apparente que réelle. »

    J'aime

  2. berdepas Auteur de l’article

    Un peu d’indulgence pour ce « zozo » de droite. Il est encore sous le coup de l’émotion créée par cette tragédie. Laissons passer » l’orage », puis lentement, mais sûrement, les faits reprendront le dessus.
    Une semaine avant la tragédie la Presse norvégienne publiait des résultats de sondages qui montraient que, dans ce petit pays, riche de son pétrole, pacifique et « ouvert », les raz-le-bol des norvégiens est comparable à celui de tous les pays d’Europe du Nord, qui constatent , avec tristesse, que « le multiculturalime, ça a eu payé ( électorlament pour certains partis de Gauche ), mais ça ne paie plus » !!!!

    J'aime

  3. Jacques

    Bon, je viens de vous trouver un autre « zozo », qui n’est autre que le Maire de DROITE de la ville d’Oslo qui vient d’accorder une interview au journal Le Monde. (il ne doit pas savoir que c’est un quotidien de « révérence » pour la « Gauche zozo-bobo-écolo-anarcho-gauchiste »……).
    On dirait bien que lors de votre lecture quotidienne du Monde papier, cette interview vous a échappée…..

    Alors, comme j’en ai repris les passages principaux sur mon bloc-notes, je vous en suggère le lien;
    http://lamauragne.blog.lemonde.fr/2011/07/28/quand-la-droite-soutient-la-gauche-aie-cest-en-norvege/

    jf.

    J'aime

  4. berdepas Auteur de l’article

    Comme très souvent, vos commentaires sont une carricature de commentaires de « zozos »: ça vole bas !!!!
    Je laisse à mes lecteurs le soin d’apprécier le niveau et la qualité de votre commentaire.

    J'aime

  5. Jacques

    Vous avez pris le temps de la réflexion, c’est le moins que l’on puisse dire, avant de réagir à la tragédie de Norvège. D’habitude vous êtes plus prompt à sauter sur votre clavier…..
    S’agissant de la minorité qui n’a « aucune représentation démocratique », il se confirme donc que c’est bien une minorité alors que ses représentants se présentent, sans grand succès, à TOUTES les élections.
    Je vous rappelle que le seul (sous la Vème) qui a instauré la proportionnelle aux élections législatives s’appelle François Mitterrand qui a ainsi mis en place l’une de ses 110 propositions de candidat.
    Et c’est la Droite – que vous soutenez contre vents et marées – qui a annulé cette disposition électorale et qui n’a pas l’intention de changer d’avis…
    Ceci dit, qu’ont donc apporté à la France les 32 Députés FN de 1986 à 1988 ??? Je vous le demande.
    Qu’ont apporté les Maires FN à Vitrolles ou Toulon ??? Je vous le demande aussi.
    Qu’a donc fait JM Le Pen, Conseiller Régional PACA pour « bouter hors de France » les immigrés qui soi-disant pullulent en Provence ??? Etc.

    Vous posez la question « échec des démocraties ? ». Mais que proposez-vous à la place de la Démocratie ???

    Enfin, vous n’avez décidément pas de chance.
    Le jour même où vous publiez votre billet, on apprend ce midi que deux cadres du FN, dont un proche Conseiller de Marine Le Pen sont suspendus de leurs fonctions avant exclusion probable de ce parti, pour avoir écrit à peu de chose près exactement la même chose que vous ci-dessus.
    Ainsi, le FN est tout à fait dans le « politiquement correct » que vous dénoncez tant.

    Dommage…..pour vous, non ?

    jf.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s