Rumeurs de rumeurs…..sur « la rumeur » !!!


 

Une “rumeur” s’est mise à courir dans les médias, à propos des “rumeurs” qui visent Martine Aubry, en prenant pour cible son mari, l’Avocat Jean-Louis Brochen.

La Martine ayant menacé de poursuivre ceux qui seraient à l’origine de ces “rumeurs”, on assiste depuis quelques jours, sur “la toile”, à un déferlement de propos, et de mises au point dont le seul résultat est d’amplifier la “rumeur”.

A titre d’exemple, je citerai la longue mise au point de Mme Caroline Fourest, cette « essayiste médiatique », qui s’est fait une spécialité de dénoncer ceux qui volontairement ou non, se rendent complices d’un islamisme rampant, celui qui avance  derrière le masque d’un “Islam tolerant et ouvert”(Martine Aubry dixit).

Dans un long billet, publié sur son blog, à l’adresse:

http://carolinefourest.wordpress.com/2011/07/13/a-propos-des-rumeurs-sur-le-mari-daubry/

elle prétend se justifier de l’accusation d’avoir été à l’origine de la “rumeur”.

En fait, elle n’accuse pas Me Brochen d’être un islamiste, ce qui est loin d’être démontré, mais d’être le défenseur de causes proches des islamistes.

Dans un texte dont l’ambiguité est élevée au niveau du grand art, elle tente d’expliciter les raisons qui l’ont amenée à évoquer les interventions de Maître Brochen dans un livre paru sous le titre de “La tentation obscurantiste”.

Sidérant.

En voici quelques extraits:

«Mais les concessions aux revendications islamiques existent surtout à Roubaix, le « beau jardin de l’islamo-gauchisme » comme l’ont rebaptisé des militants des Maghrébins laïques. Là-bas, la gauche plurielle dépend en grande partie du score des Verts. Or, la section Verts de Roubaix est aux mains de deux proches de Tariq Ramadan : Siham Andalouci, de Présence musulmane, et Ali Rhani, du Collectif des musulmans de France. (A noter que Ali Rhani est sur la liste européenne des Verts ). Le chef de file aux élections, Slimane Tir, défend lui aussi Tariq Ramadan, Une Ecole pour tous et les Indigènes de la république. Autant d’initiatives relayées sur le site Internet des verts de Roubaix, mais aussi par le biais d’un centre de réflexion : Rencontre et dialogue. Il s’agit essentiellement d’animer des conférences pour mettre en contact les prédicateurs fondamentalistes – Tariq Ramadan et Hassan Iquioussen – et la jeunesse de Roubaix. Au grand dam des Maghrébins laïques, qui ne supportent plus de subir les effets secondaires de cette propagande. L’un d’eux, Messaoud Bourras, ne voit plus ses enfants parce que sa femme ne le juge pas « assez bon musulman ». Il se bat contre l’influence des islamistes dans sa ville et s’illustra dans campagne contre la venue de Hassan Iquioussen –le prédicateur décrivant les juifs comme le « top de la félonie »- à l’invitation de Rencontre et dialogue. Quitte à rencontrer l’hostilité de la gauche locale. Pour s’être ému dans un journal local du fait que la municipalité soutienne « une association qui s’adonne ainsi au négationisme », Messaoud Bourras est aujourd’hui poursuivi en justice par Rencontre et dialogue et leur avocat, Jean-Louis Brochen. »

(Caroline Fourest, La tentation obscurantiste, Grasset, 2005, pages 116 et 117)

Sous couvert de contester l’utilisation des arguments développés dans son livre, par “l’Extrême Droite”, elle dresse un implacable inventaire des “affaires” dans lesquelles Me Brochen s’est illustré en tant que défenseur des causes islamistes.

Vidéos à l’appui, elle démontre, sans doute en voulant prouver le contraire, l’ambiguité des rapports qu’entretien Martine Aubry-Brochen, avec les milieux de l’Islam du Nord.

Ce texte, est en fait, un véritable réquisitoire, sous le prétexte de soulignerl’ambiguïté d’une certaine politique menée dans le Nord. Depuis 2004, je n’ai cessé d’alerter de gauche, y compris l’entourage de Martine Aubry, sur la nécessité de clarifier toutes les zones d’ombre sur des sujets aussi importants. Pour ne pas prêter le flanc à la critique ou aux fantasmes.”

En vertu du théorème selon lequel “les rumeurs se nourrissent des rumeurs”, le texte de Caroline Fourest, que personne n’aurait lu, car rares sont ceux qui ont connaissance de l’existence du blog de cette essayiste, est repris in-extenso par un hebdomadaire dont le Directeur, en la personne de Laurent Joffrin, fait partie de la classe des donneurs de leçons de morale au monde politico-médiatique.

Pour ceux qui, ignorent jusqu’à l’existence de Caroline Fourest, ils possible de prendre connaissance de son brûlot sur le site du NouvelObs, à l’adresse:

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/174088;A-propos-des-rumeurs-sur-le-mari-de-martine-aubry.html

Et c’est ainsi que les “rumeurs” se propagent….sur « la rumeur » !!!

Chacun connaît l’air d’Opéra célèbre: “Et l’on voit le pauvre Diable, se traîner comme un coupable”.

Car plus il cherche à se défendre contre la “rumeur”, et plus il l’accrédite, en vertu du non moins célèbre : “il n’y a pas de fumée sans feu”…..

Selon une nouvelle “rumeur”, Martine Aubry-Brochen aurait décidé de mettre un bémol sur la partition de l’Opéra bouffe qu’elle était en train d’écrire, à la grande satisfaction de tous ceux qui lui veulent du bien. Et par la même occasion elle aurait décidé de mettre en application le vieil adage:

« Protégez moi de mes amis. Je m’occupe de mes ennemis !!! »

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.