Justice Internationale borgne ???


http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/06/04/belgrade-souhaite-interroger-mladic-sur-des-crimes-commis-sur-les-serbes_1532083_3214.html

Selon « lemonde.fr » de ce jour:

« Alors que Ratko Mladic va devoir répondre de graves accusations concernant son rôle dans le massacre de Srebrenica en juillet 1995, le parquet serbe pour les crimes de guerre a demandé samedi 4 juin au Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) l’autorisation de l’interroger sur des crimes commis par les forces bosniaques contre les Serbes.

« Le parquet pour les crimes de guerre a demandé l’autorisation d’interroger Ratko Mladic sur des crimes commis par les forces musulmanes contrôlées par Naser Oric contre des civils et prisonniers serbes dans l’est de la Bosnie entre avril 1992 et juin 1995″, indique le parquet dans un communiqué diffusé à Belgrade. Le parquet précise qu’il s’agit d’événements non inclus dans l’acte d’accusation du TPIY contre Naser Oric, l’ancien commandant des forces bosniaques à Srebrenica.

« Il s’agit d’événements qui se sont produits entre Zvornik et Skelani, dans les environs de Srebrenica et dans les localités de Fakovici, Hajvaz, Zalazje, Ilino Brdo, Crni Vrh, Sekovici, Bratunac, Kravica, Kragljivade, Konjevic Polje, Glogovo Polje« , précise le communiqué. Naser Oric, condamné en première instance en 2006 à deux ans de prison par le TPIY pour ne pas avoir empêché des crimes contre les Serbes, a été acquitté en appel le 3 juillet 2008.

Ratko Mladic a été arrêté le 26 mai en Serbie après seize ans de cavale et transféré mardi à La Haye. »

Il ne s’agit pas ici, de minimiser les crimes commis à Srebrenica: les images vues et revues à la télévision sont éloquentes.

Mais l’article du « monde.fr » cité ci-dessus est intéressant, en ce sens qu’il fait allusion, -ce qui est suffisamment rare pour être signalé- aux crimes commis par les musulmans contre les Serbes.

Ces crimes ont  été si rarement évoqués par la vulgate médiatique, que l’on a réussi à installer dans l’esprit du grand public, dans toute l’Europe, l’idée que les actes de barbarie qui ont été commis pendant ce tragique conflit, ont été unilatéralement commis par les Serbes.

On ne peut s’empêcher de faire un parallèle avec la façon dont ont été traités pendant un demi-siècle, les « évènements » de la Guerre d’Algérie, car si on se réfère aux seuls « historiens » de pacotille souvent étrillés sur ce blog, il y avait d’un côté des Français « barbares », et de l’autre côté de « saintes victimes »algériennes. 

Pour revenir à la tragédie Serbe, on aurait aimé que nos informateurs soient plus bavards à propos des événements qui se sont produits entre Zvornik et Skelani, dans les environs de Srebrenica et dans les localités de Fakovici, Hajvaz, Zalazje, Ilino Brdo, Crni Vrh, Sekovici, Bratunac, Kravica, Kragljivade, Konjevic Polje, Glogovo Polje« .

Car pour ma part, et pour avoir suivi, en son temps, les épisodes de ce conflit, je n’ai pas souvenance d’avoir vu des images ni  lu ou entendu des commentaires sur ces « évènements » ou tout simplement la description de faits de « barbarie » attribués au populations musulmanes de Serbie.

En outre, si Naser Oric, a été condamné en première instance en 2006 à deux ans de prison par le TPIY pour ne pas avoir empêché des crimes contre les Serbes, et a été acquitté en appel le 3 juillet 2008, j’aurais apprécié que la curiosité des journaleux du « monde.fr » les pousse jusqu’à nous écrire quelques lignes sur les auteurs de ces « évènements » ( appréciez le vocable !!!).

Car si celui qui a été jugé coupable, puis acquitté pour ne pas avoir empêché des crimes a pu bénéficier de la mansuétude de la Cour Pénal Internationale, on aimerait savoir quel a été le sort de ceux qui ont commis ces crimes.

Car, comme disait ma grand-mère « qui n’entend qu’une cloche, n’entend qu’un son »…… 

Ce serait la meilleure manière de contredire ceux qui prétendent que, dans cette triste affaire la « désinformation » a joué un rôle capital.

 Ainsi, selon Wikipedia, » l‘écrivain Vladimir Volkoff dénonce dans Désinformation, flagrant délit, en tant que spécialiste de ces questions, les mécanismes de désinformation dont il pense voir toutes les caractéristiques dans cette opération militaire.

 Certaines personnalités de gauche s’insurgent contre un retour de la doctrine de la guerre juste, et accusent les médias occidentaux de propagande. Noam Chomsky, par exemple, dans son livre Dominer le monde ou sauver la planète, argue que les massacres serbes ont été provoqués par les frappes de l’OTAN, la majeure partie des victimes antérieures étant du fait de l’UCK, accusée d’être un groupe terroriste ayant assassiné plusieurs milliers de Serbes comme d’Albanais.

En outre, les bombardements américains, ayant contribué à détruire l’industrie de la Serbie, sont aussi accusés d’avoir eu entre autres pour but de mettre à bas l’économie de type socialiste du pays, une des dernières d’Europe. »

Il appartiendra aux historiens de remettre tous ces faits en perspective.

Mais le rôle de journalistes est de décrire les faits, tous les faits et pas seulement ceux qui leur donnent le sentiment de faire partie de la « bien-pensance »….(1)

Il sera intéressant de suivre la manière dont ils rendront compte des débats au cours du procès de Mladic.

 (1).- Pour ceux que ce sujet intéresse, je recommande la lecture de l’ ouvrage passionnant de François Jourdier sur la désinformation et le Journal « Le Monde »…..

« Depuis des années François Jourdier écrit au Monde en réaction à la façon dont le journal traite de l’actualité et des thèmes de société de notre époque.
Bulletins d’humeur, rédigés généralement le jour même, encore marqués de l’indignation devant ce qu’il faut bien appeler de la désinformation, ces lettres paraîtront peut-être excessives : les extraits d’articles et les commentaires qui les accompagnent montreront combien elles sont justifiées.
Elles sont pour leur quasi-totalité restées sans réponse.
Allant à l’encontre du « politiquement correct » et du « prêt à penser », qui alimentent les colonnes du « quotidien de référence », ces lettres abordent de nombreux thèmes : relecture de l’histoire, droits de l’homme, colonialisme, antisémitisme, anticléricalisme, féminisme, écologie, ordre moral, mondialisation, populisme…
Après avoir lu cet essai, peut-être ne lirez vous plus Le Monde avec le même oeil. »

(Note de l’Editeur).

 

9 réflexions au sujet de « Justice Internationale borgne ??? »

  1. berdepas Auteur de l’article

    Il n’y a pas que « l’affaire TRON » ce « podophile »à la Ribouldingue, qui « bénéficie » de l’omerta.
    En France, être maire, sénateur, membre d’un parti politique et condamné pour agressions sexuelles, c’est possible !
    Bien avant Dominique Strauss-Kahn et Georges Tron, Jacques Mahéas, sénateur de Seine-Saint-Denis et maire de Neuilly-sur-Marne, a été accusé par une employée municipale d’agressions sexuelles.
    Après 6 ans de procédures et l’épuisement de tous les moyens de recours, il est définitivement reconnu coupable d’agressions sexuelles en mars 2010.
    Pourtant…Le préfet de Seine-Saint-Denis qui a le pouvoir de saisir le Conseil des ministres pour demander la révocation d’un maire en cas de trouble à l’ordre public, n’en a rien fait. Il signifie ainsi qu’en 2011, en France, l’ordre public s’accommode fort bien de la condamnation d’un maire pour agressions sexuelles et du maintien à un délinquant sexuel des pouvoirs de premier magistrat de la commune, de chef de la police municipale et de président du comité local de lutte contre la délinquance.
    Le Parti socialiste auquel appartient Jacques Mahéas s’accommode aussi de garder un délinquant sexuel parmi les siens, en tant que membre du parti et membre du groupe socialiste du Sénat. Le PS garde ainsi le silence face aux interpellations des associations féministes.

    J'aime

  2. berdepas Auteur de l’article

    Nos parents n’avaient pas la chance que nous avons: nous pouvons lire, tous les jours, toute la Presse, nationale, et internationale, de gauche comme de droite.

    J'aime

  3. Jacques

    J’hésite, j’hésite quant à la notoriété de Benjamin Stora….
    Avant que vous n’en parliez vous même ici, je ne connaissais même pas ce monsieur.
    Et je crois ne l’avoir vu depuis qu’une seule fois à la télé et lu une seule fois un reportage sur lui dans ..LM.

    Quant à « information-désinformation » des journaux, de la presse en général, le débat est vieux comme celle-ci.
    Je connais d’autres journaux que Le Monde qui ne sont pas exempts de critiques virulentes….
    Vous qui vous plaignez de « l’omerta » de la presse sur les moeurs de nos hommes politiques, regardez bien la place qui est faite à l’affaire Tron dans les colonnes du Figaro par rapport aux autres quotidiens et pas seulement celui que vous exécrez….

    jf.
    Merci pour votre bravo quant à mon concours ! Et cela n’empêche pas que mon père lisait ce journal, et UNIQUEMENT celui là, alors qu’il n’était pas censé refléter les idées personnelles qui étaient les siennes.
    Et mon grand-père maternel lisait Le Figaro, qu’il me refilait parfois, mais c’était Le Figaro d’avant Hersant et successeurs….

    J'aime

  4. berdepas Auteur de l’article

    Cela dépend des chaînes. En Espagne, certaines sont nulles à tout point de vue. Mais 24h, et Télé Uno, sont d’excellentes chaînes d’information. J’y vois souvent d’excellents reportages ou des documentaires sur des sujets jamais traités en France.
    Bravo pour votre performance au concours de l’Ecole Nationale de l’Aviation Civile. Ceal n’empêche pas ue le Monde soit un journal qui peut tout aussi bien informer que désiformer. Cela dépend des sujets traités. Et je ne suis pas le premier à relever l’impregnation trotskyste d’une partie de la rédaction de ce quotidien, qui ne date pas d’hier.
    Mais personne ne prétend que « la Presse » soit noyautée par d’anciens trotskystes. Influencée parfois, seulement.
    Prenons un exemple: dès qu’il s’agit d’évoquer l’Algérie, au Monde et sur les chaînes nationales, à qui fait-on appel ??? à Benjamin Stora. Comme s’il était le seul à pouvoir dire des choses intelligentes sur ce sujet difficile. Or il y a pluralité d’Historiens reconnus par leurs pairs, qui sont parfaitement capables d’évoquer ce sujet en toute impartialité, et qui n’accèderont jamais à nos écrans……

    J'aime

  5. Jacques

    Je serais plus réservé que vous sur les télés espagnoles….
    Je vais régulièrement chez ma fille à Barcelone et je suis frappé par l’indigence des journaux télévisés de ce Pays. Ma fille se fait d’ailleurs la même réflexion !
    S’agissant du fait que vous ne pouvez pas me faire partager votre avis sur Le Monde, je vais vous raconter une anecdote.
    Lorsque j’ai passé mon oral d’anglais (à très fort coefficient) pour le concours d’entrée à l’Ecole Nationale de l’Aviation Civile, j’ai eu droit à lire et commenter un article d’un journal américain sur, alors, la …guerre du Vietnam !
    Il se trouve que j’avais lu à peu de chose près la même chose dans…Le Monde que feu mon père, électeur patenté de la Droite, me faisait lire depuis déjà plusieurs années.
    Résultat j’ai eu 18/20 à mon oral… Ce qui n’a pas manqué de peser dans le fait que je fus reçu à ce concours 27è sur 2500 candidats….
    J’ai donc une bonne raison personnelle de continuer de lire ce quotidien même si je ne suis pas forcément d’accord avec tout ce que j’y lis.

    Maintenant, je suis d’accord avec vous quant aux journaux de la Une et de France 2.
    C’est pourquoi je privilégie « Soir 3 » et surtout le journal d’Arte.
    De là à soutenir que la presse est noyautée par des anciens trotskystes…..Cela mérite AUSSI…approfondissement.

    jf.

    J'aime

  6. berdepas Auteur de l’article

    Totalement d’accord avec vous.
    Les journaleux sont pour la plupart des plumitifs sans talent qui se contentent de reproduire, dans une course de vitesse ridicule, des informations « préformatées », sans chercher à vérifier ni à approfondir ces informations. Faites une expérience: ouvrez un soir, successivement TF1, puis France2 à l’heure du « Journal » vous constaterez que les informations du jour sont les même sur les deux chaînes. Puis, si vous avez Canal Sat ou une parabole, allez vous promener sur les chaînes espagnoles, anglaises, ou allemandes. Vous verrez la différence de professionnalisme et « l’ouverture » du champ d’information, la variété des sujets évoqués, leur approche planétaire en opposition avec l’approche nombriliste à la française.
    La façon dont il est rendu compte des actions de guerre, que ce soit, dans le passé, pour l’Algérie, plus récemment pour le Kosovo, et même quand il s’agit de l’Afghanistan, les héros sont toujours « ceux d’en face ». L’antimilitarisme hérité des thèses « révolutionnaires » trotskistes ont fait leur oeuvre…..
    Il faut apprendre à douter de ce que l’on lit et de ce que l’on voit à la télé et faire soi-même le travail d’approfondissement que les journaleux ne font pas.

    J'aime

  7. berdepas Auteur de l’article

    En effet. Mais comme il se trouve que je partage cet avis, j’essaie de le faire partager à d’autres. Mais je n’ai aucune ambition, en ce qui vous concerne.Rassurez-vous.

    J'aime

  8. Jacques

    Moi je lis Le Monde depuis bien plus longtemps que M. François Jourdier.
    M. Jourdier est Contre-Amiral en retraite.
    Sur Le Monde.fr on ne trouve QUE 25 réactions de sa part depuis le 1er Mai 2011.
    Mais en tapant François Jourdier sur ce même site, on trouve la liste de l’ensemble de celles-ci. Il y en a des pages et des pages…..
    Et puis on trouve aussi ce paragraphe qui lui est consacré, sous la plume de Robert Solé, le 1er mai 2005, alors Médiateur du journal:

    « Ce n’est pas pour rigoler que François Jourdier (Toulon) a envoyé depuis douze ans quelque… quatre cents lettres au Monde ! N’ayant pas été souvent cité, il a fini par publier un recueil de ces textes, puis un vrai livre, préfacé par Wladimir Volkoff (La Désinformation et le journal Le Monde, Editions du Rocher, 2004). On est là dans un tout autre registre que les lecteurs précédents.

    « Je lis Le Monde depuis des années, écrit M. Jourdier dans son livre. C’est un journal fort intéressant : on y trouve tout. On y trouve tout mais présenté, interprété, voire déformé en fonction d’a priori, de jugements, de condamnations fondés sur une conception du monde profondément marquée par le trotskisme et Mai-68. (…) Le Monde a toujours raison, ce sont les événements qui ont tort. »

    On l’aura compris : M. Jourdier fait partie de ces lecteurs fidèles qui ne peuvent ni supporter Le Monde ni se passer de lui. Prenons-le comme un hommage. Ce journal continue donc à être acheté par des personnes qui ne partagent pas du tout ses orientations. Claude Courouve, lecteur-internaute de l’Allier, appartient à cette catégorie. Il ne se passe pas de semaine sans que Le Monde le hérisse pour dix raisons différentes.

    RECEVANT régulièrement ses remarques acerbes sur le journal, qu’il lit à la loupe, j’ai fini par lui demander les raisons de sa fidélité. « Curieuse question ! m’a-t-il répondu. Je devrais donc ne lire qu’une presse reflétant mes idées bien arrêtées et ignorer les autres journaux ? » Citant Nietzsche, ce philosophe estime que « les convictions sont des ennemis de la vérité pires que les mensonges ». Tous les journaux étant de parti pris selon lui, chacun ayant sa part de vérité, il faut chercher l’information dans tout l’éventail disponible. »

    L’avis de ce militaire est sûrement fort intéressant mais ce n’est qu’ UN avis….

    jf.

    J'aime

  9. Anne-Marie Mellé

    Cela fait plaisir de lire ça, enfin! Non, il n’y avait pas d’un côté les anges et de l’autre les démons! Pour savoir que les Serbes ont aussi été des victimes, il suffit d’en connaître quelques-uns qui vivent dans notre beau pays… et qui s’indignent depuis longtemps de cette histoire écrite à chaud, sans aucune honnêteté intellectuelle. Il y a aussi l’épineuse question du Kosovo: personne ne s’est occupé que ce soit un symbole serbe fort ancien, et que ce petit bout d’ex-Yougoslavie suffira à remettre le feu aux poudres un jour, plus ou moins lointain.
    Quant à la notion de « guerre juste », on a vu ce qu’elle a donné en Irak, en Yougoslavie et maintenant en Lybie. Les journaleux n’ont pas de mémoire. D’autres en ont pour eux.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s