Le chant du retour.


Coucou ??? Me revoilà.

 La mise au vert est bénéfique. Une bonne dose de chlorophylle, ça aide à purifier les idées.

Le Lot est une région superbe, à découvrir, pour ceux qui aiment les paysages vallonnés qui changent après chaque virage sur de petites routes départementales fort bien entretenues. Quand à ceux pour qui la gastronomie fait partie des plaisirs naturels, ils trouveront là, toutes les richesses d’un terroir qui recèle des trésors qui vont des rillettes d’oie, au confit de canard, en passant sur les cèpes et les morilles, sans négliger les truffes offertes généreusement au flair des chiens dressés par des hectares de chênes truffiers, le tout arrosé par un généreux vin de Cahors….Les gens du Lot sont accueillants, et leur bonhomie est celle des gens heureux de vivre là où ils sont: il faut les rencontrer sur les marchés bruyants et colorés, parfumés de surcroît par les étals de fruits savoureux.

Dans cet environnement plus propice à de poétiques rêveries, qu’à la polémique, me voici embarqué, en feuilletant le dernier numéro du Point parvenu jusqu’à Montcucq, dans la lecture d’un entretien ( je n’aime pas le terme d’interview) avec Jean-Luc Mélenchon.

J’ai déjà exprimé mes sentiments à l’égard de ce politicien invétéré, qui, bien que de Gauche, et de la Gauche de la Gauche, ne manque pas d’un certain sens de l’humour, servi par un incontestable talent oratoire qui le porte plus à l’ironie mordante qu’à l’éloge complaisant. ( Ce n’est pas moi qui lui en ferai le reproche…).

L’article est intitulé « Quand Mélenchon se révolte contre les médias ».

 Inutile de vous dire que j’en ai fait mon beurre !!!! D’autant que son opinion rejoint un point de vue que j’ai souvent exprimé sur ce blog.

Petit échantillon:

Question:  » Dans votre analyse, le rôle du journaliste est réduit. Il n’a donc pas de marge de manoeuvre intellectuelle ? »

Réponse: Peu, actuellement. La limitation commence avec l’esprit de caste: jamais tort, toujours solidaire, même pour n’importe quoi. Le corporatisme existe dans toutes les professions, mais il est identitaire dans les médias. Un Journaliste se vit comme un mélange de Titin et de futur martyr de la vérité (ndlr: allusion à Plenel ???). Il y a une geste héroïque du journalisme. Elle a sa part de vérité, incontestable, mais elle se transforme en rapport de forces. D’abord avec l’employeur. Ce dernier est prié de se souvenir qu’il salarie des demi-dieux prêts à mourir demain pour la vérité. Ensuite avec la société. Les Journalistes y sont mal ressentis, car ils n’ont de comptes à rendre à personne, qu’ils disent vrai ou faux. Tant qu’ils ne sont pas virés, ils peuvent raconter et démolir qui ils veulent. Un pouvoir sans recours ne peut être aimé.

……

Question: Le Journaliste a aussi une conscience, une déontologie….

Réponse: Bien sûr, mais pas que cela, admettez-le. La profession a aussi ses conditionnements idéologiques, sociaux, et matériels. La caste médiatique se recrute à 90% dans la classe moyenne supérieure, -( ndlr: vraiment ???) -dont les parents acceptent que leurs enfants gagnent moins qu’eux à condition qu’ils exercent un métier à vocation: travailleur social, intermittent du spectacle ou journaliste. Le rapport au travail est alors fantasmé. Puis la pression sociale s’exerce. A la base, il existe une immense armée de réserve d’intermittents, de CDD, et de stagiaires. Dans cette situation, qui est en état d’aller voir son chef pour critiquer la façon dont le média a traité l’information ??? Il faut manger. La crainte et l’autocensure rendent les plumes ou les caméras conformes. Ensuite il y a les conditions matérielles de travail, surtout dans l’audiovisuel. Quand un journaliste doit couvrir cinq sujets en une journée, comment les traiter correctement ??? Que fait alors le Journaliste pour minimiser les risques ??? Il suit l’idéologie dominante.

C’est la négation même du journalisme. Peut-on résister ??? Pas dans ces conditions. Y parvenir du coeur du système ??? Foutaises: l’affaire Bettencourt n’a pu partir que de la périphérie de la sphère médiatique. »

Etc….etc….

J’aime bien Mélenchon.

Son message est clair: « ne Mélenchons pas le bon grain et l’ivraie »……et pas tendre avec les « journaleux » !!!Et si la Gauche de la Gauche accédait au Pouvoir, la Presse n’aurait plus qu’à « bien se tenir »…. 

 

Une réflexion au sujet de « Le chant du retour. »

  1. Magnifique description du Lot que je connais bien, un vieil ami à moi y habites.
    Et puisqu’en même temps vous parlez « presse », avez-vous donc acheté le Magazine « Le Lot en action » ?
    Ca vous aurais changé de la « bulle médiatique » parisienne….
    Mais vous pouvez toujours vous rendre sur le site de ce magazine:
    lelotenaction.org.

    Bonne rentrée.

    jf.

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.