Torche-cul…


Si cette affaire n’était pas navrante, car elle dénote le degré d’irrespect qui atteint tous les symboles de la République, le texte ci-après, extrait d’un article de l’hebdomadaire « Le Point » de cette semaine, pourrait provoquer un énorme éclat de rire.

Il dénote la prudence timorée de nos journaleux, dès qu’il s’agit d’aborder des sujets sensibles touchant à « l’identité française »….

« Le ministre de la Défense Hervé Morin est entré jeudi soir dans la polémique sur un éventuel ( !!!! ) « outrage au drapeau », initiée par la photographie montrant un homme s’essuyant les fesses avec un drapeau tricolore . Dans un communiqué, il « condamne fermement cet acte inadmissible qui porte atteinte aussi bien à la liberté de création qu’à l’honneur de notre drapeau ». »

Cet acte navrant de « création artistique », rejoint d’autres actes, moins artistiques mais relatifs à « l’esprit sportif » d’une fraction de la « population française » sifflant notre hymne national chaque fois que l’occasion lui en est offerte….

Toujours dans l’hebdomadaire « Le Point », » interrogé par l’AFP, le procureur de la République de Nice, Eric de Montgolfier, a indiqué qu’il avait déjà été saisi de l’affaire par le préfet des Alpes-Maritimes et qu’il l’avait classée sans suite le 30 mars, les « oeuvres de l’esprit » ( !!!! ) étant exclues du champ de la loi. »

On découvre à cette occasion où va se nicher « l’esprit » (!!!! ) chez certains de nos compatriotes…..

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.