Des Hooo!!! et débats….


L’incident Peillon continue à faire couler beaucoup d’encre dans la Presse écrite et pas mal de salive à la Télévision et sur les Radios.

Passons sur l’aspect ridicule de cette décision de « snober » un débat qui gêne la Gauche, car il permet, en libérant la parole de la « droite complexée » que l’on ne croyait pas si largement représentée en France, de faire émerger des opinions, jusqu’ici placées sous l’étouffoir du « politiquement correct ».

Drapé dans sa hautaine dignité de socialiste qui ne s’abaisse pas à de tels débats, masquant son embarras derrière des Hooo!!!! accompagnés de pincements de nez, Peillon nous offre l’illustration de ce qui se cache sous cette indignation de pacotille, à savoir une menace que j’ai quelques fois dénoncée dans certains de mes précédents billets.

Cette menace, c’est celle d’une nouvelle forme de « totalitarisme intellectuel » qui consiste à tenter d’imposer le débat sur les questions que l’on a choisi de débattre et de refuser de débattre des questions que l’on décrète indigne d’être débattues.

Ce « totalitarisme » se manifeste sous la forme insidieuse du « terrorisme intellectuel », feignant d’ignorer que le débat fait partie de ce que dans le jargon à la mode, on nomme « les fondamentaux » de la Démocratie.

Le Parti Socialiste qui ne représente plus aujourd’hui qu’une classe de « bobos » cocoonant dans la fonction publique, ne rate pas une occasion de traiter avec dédain l’électorat du Front National beaucoup plus proche de la « classe ouvrière » et qui n’a pas les moyens de vivre dans les « beaux-quartiers ».

Ce parti qui se contente, non sans raison, de réduire l’argumentation politique d’un F.N.  sur le déclin, à un résidu de vichysme aux relents de racisme ou de patriotisme ringard, a rarement accepté d’affronter les dirigeants de ce parti en combat singulier, de peur de ne pouvoir endiguer la verve boulimique et haineuse de Jean-Marie LePen.

L’effacement de celui ci, et l’émergence de sa fille Martine n’ont rien changé aux préjugés des Socialistes : Peillon nous en a administré la preuve l’autre soir, avec une « bravitude » qui fera date.

Curieux comportement de représentants d’un Parti qui s’efforce de donner l’image d’un vrai Parti démocratique, dans lequel, depuis toujours, s’affrontent les courants, les contre-courants, dans d’interminables débats d’idées, qui font de ses militants de fins débatteurs, rompus aux techniques les plus élaborées de la dialectique, telle qu’elle est enseignée dans les sections du Parti et plus souvent encore, dans les organisations syndicales qui évoluent dans sa mouvance.

Ainsi donc,

– dès qu’il s’agit d’aborder des questions que la plupart des Français se posent, en raison de l’impact d’une immigration difficilement contrôlable sur les équilibres de la société française,

– dès que l’on s’interroge sur l’influence d’un islam qui se répand et qui ostensiblement revendique sa place de « minorité visible » dans la nation, et sur la pression exercée par un fraction rigide et agressive des pratiquants de cette religion devenue, dans un pays laïque, la deuxième religion même si tout ceux qui s’en réclament ne sont pas des pratiquants,

– dès qu’il s’agit d’aborder des questions sur la condition de femmes françaises, soumises à des menaces et parfois des agressions inacceptables dans le « pays des Droits de l’Homme »,

– dès que l’on soulève la question de savoir si une Nation comme la France peut continuer longtemps à accepter que les symboles de la République pour lesquels des générations passées se sont sacrifiées, soient bafoués, etc…….le Parti Socialiste, ou du moins la génération actuelle de ses représentants n’a qu’une réponse à apporter:

Circulez, circulez, il n’ y a rien à débattre. Et ceux qui osent débattre de ces questions ne font que soulever un nuage de propos « nauséabonds ».

7 réflexions au sujet de « Des Hooo!!! et débats…. »

  1. @Jacques:
    Personnellement, de grands parents espagnols d’un côté et italiens de l’autre, il ne m’est jamais venu à l’idée de manifester ma joie lorsque l’Espagne ou l’Italie remportent des victoires, en défilant avec un drapeau aux couleurs de ces deux pays, que j’aime pourtant et que je repecte.

    J'aime

  2. Je n’étais malheureusement pas dans les avenues de toutes les grandes villes de France….
    Ce dont je me souviens, c’est de ceci:

    Les internautes s’amusent du coup de tête de Zidane
    Ainsi que de la réception dès le lendemain, à l’Elysée, de l’auteur du « coup de boule ».
    Et j’ai toujours trouvé déplorables ces deux « réactions ».

    Malheureusement pour nous tous, ce coup de boule fait bel et bien partie de notre identité nationale AINSI QUE l’indulgence UNANIME qui a suivi, y compris au plus haut niveau, et je suis très très loin d’en être fier !

    jf.

    J'aime

  3. Si j’ai bien compris l’entrefilet du Monde de ce soir, Jean-Claude Gaudin ne fait qu’exprimer ce que ressentent beaucoup de Français. Et cela rejoint ma réponse à votre commentaire précédent. Il y a des dérives de comportement que beaucoup de Français, parvenus aux limites de leurs facultés de « tolérance » ne supportent plus.
    Lorsque l’Italie, a remporté la victoire en finale de la Coupe du Monde, battant sur la France au cours d’un match qui restera dans l’Histoire grâce au fameux « coup de tête de Zidane », avez-vous constaté des déferlements de Français issus de familles d’origine italienne, drapeau italien en tête, dans les avenues des grandes villes de France ???

    J'aime

  4. Comme d’habitude, votre frénésie contestataire vous aveugle au point de ne plus lire les textes que vous commentez.
    Tout d’abord, je ne vois pas où, dans ce billet j’ai pu écrire que l’impayable Peillon avait refusé de débattre avec Marine LePen ??? J’ai dit qu’il refusait tout simplement de débattre, point.
    Ensuite, et même s’il n’y a eu QUE (!) 2 715 000 Français pour regarder cette émission, il n’empêche que la plupart des Francais s’interrogent sur les questions que j’ai citées, et sur beaucoup d’autres.
    Comment en serait-il autrement, alors qu’il ne se passe pas un jour sans que les médias n’aient à relater un « incident » ou un fait en rapport avec les questions que j’évoque.
    Quand à la prétendue tentative de « dé-droitiser » Besson, elle résulte d’un fantasme de la Gauche : on ne peut accuser Besson de ratisser sur les terres du Front National et de vouloir se « dé-droitiser » à la fois !!!
    De même que je ne vois pas en quoi il serait nécessaire de « sauver les meubles du débat sur l’identité nationale ».
    Personnellement j’ai toujours considéré que la question de l’identité ne se pose pas pour la plupart des Français, qu’ils soient de souche ou qu’il soient issus ( comme c’est mon cas ) d’une famille d’immigrés.
    Mais elle se pose pour certains « français » écartelés entre leurs origines, dont découlent leur religion et leur moeurs, et la nationalité française qui leur a été accordée ( sans qu’ils aient eu, pour certains à abandonner leur nationalité d’origine ), et qui, de ce fait, ne parviennent pas à « s’intégrer »(d’ailleurs le souhaitent-t-ils ???). Ces « français » se réfugient dans un comportement « d’auto-stigmatisation » dont j’ai déjà dénoncé le mécanisme.
    Ce débat a le mérite de leur permettre de prendre conscience du fait qu’il existe un courant d’opinion, en France, qui souffre de plus en plus mal certaines dérives de comportement, que le discours « politiquement correct » s’efforce de gommer ou de passer sous silence.
    En cela, ce débat est utile. De même que tout débat, dans une démocratie.
    Le seule vraie réponse qu’attendent les Français qui doutent de « l’identité française » de ces écartelés, c’est l’affirmation claire et non ambigüe de leur attachement aux Lois et aux valeurs de la République. Mais rares sont ceux, parmi les « écartelés », que l’on entend proclamer leur amour de la France…..

    J'aime

  5. Heureusement, GAUDIN vient de voler au secours de Peillon….:

    Identité nationale : nouvelle polémique après des propos du maire de Marseille
    Des propos de Jean-Claude Gaudin sur les scènes de liesse ayant suivi dans sa ville la qualification de l’équipe d’Algérie pour la Coupe du monde de football ont choqués certains militants UMP.

    jf.

    J'aime

  6. 2010 sera-t-il un bon cru ici ????
    Voila t’y pas que vous nous faites un billet argumenté et SANS polémique stérile ni invective désobligeante ou insultante. C’est bien Cher Monsieur Berdepas.

    Mais votre argumentation est – hélas – totalement erronée Monsieur Berdepas.

    Contrairement à vos affirmations ci-dessus (manque de recul et de vérification de votre part comme les années précédentes, hélas…) M. PEILLON N’A NULLEMENT REFUSE DE DEBATTRE AVEC MmE LE PEN car ce n’était pas cela qui était prévu !!! Vous vous êtes donc gouré sur toute la ligne….

    M. Peillon devait débattre AVEC M. Besson. !!!!!
    Cela n’ôte en rien (ce que j’ai déjà dit) au fait que la dérobade de M. Peillon est minable. Mais ça fiche par terre tout le « fil rouge » de votre billet ci-dessus.
    Je vous rappelle que le « casting » annoncé par France 2, à savoir E. Besson, M. Le Pen, V. Peillon n’a nullement séduit les téléspectateurs.

    Ainsi donc, lorsque vous affirmez ci-dessus:

    « Ainsi donc, dès qu’il s’agit d’aborder des questions que la plupart des Français se posent »

    vous êtes à coté de la plaque puisque seulement 2 715 000 Français ont regardé cette émission. Ces deux millions sept cent cinquante mille téléspectateurs, ne font pas, Cher Monsieur Berdepas, « la plupart des Français » comme vous l’affirmez un peu présomptueusement !

    Sur le fond, je trouve surprenant ( quoique..) -vous qui l’aimiez bien, il n’y a pas si longtemps..- que vous passiez sous silence le billet du Bloc-Notes de J.M Normand du Monde.
    On y trouve pourtant cette « parenthèse » tout à fait intéressante que je livre ici à vos Lecteurs puisque vous la passez sous silence:

    « – ouvrons une parenthèse pour remarquer qu’une telle rencontre ressemble bigrement à une tentative de dé-droitiser et placer le ministre de l’immigration en position avantageuse afin de sauver les meubles du débat sur l’identité nationale -« .

    Bon, après avoir médité sur cette citation de M. Normand, peu suspect, n’est-ce pas, de flagornerie envers le PS, je livre aussi à votre méditation ainsi qu’à celle de vos Lecteur cette citation de M. Michel Poniatowski, Ministre de l’Intérieur de VGE:

    « Dans 15 ans, plus de la moitié de la population des Bouches-du-Rhône sera musulmane. Nous laissons s’organiser sous nos yeux des petites Palestine à domicile. » Cette phrase « historique » fût prononcée le 20 janvier 1986….

    Je n’ai quand même pas l’impression que NEUF ans après le terme fixé à cette prophétie celle-ci se soit réalisée….

    Mais on les fantasmes que l’on peut, n’est-ce pas.

    Comme vous n’avez jamais participé à une réunion d’une section du Parti Socialiste et encore moins adhéré à une organisation du « ressort de son obédience », je vous trouve tout aussi présomptueux dans vos affirmations sur ce qui serait enseigné ences lieux….

    jf.

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.