Victimes, oui, mais de qui ????


Article de M. Kessous dans Le Monde :

http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/09/23/ca-fait-bien-longtemps-que-je-ne-prononce-plus-mon-prenom-quand-je-me-presente-au-telephone_1244095_3224.html

La réponse de Malika Sorel sur France Culture  :

 A tout ceux qui ont été émus par le témoignage paru dans le Journal Le Monde sous la signature de Mutapha Kessous,ce jeune Maghrebin qui ne demande qu’à être considéré comme un Français, dans la vie de tous les jours, mais qui souffre de la « discrimination » dont il se sent victime, Malika Sorel , une française, issue de l’immigration maghrébine apporte une réponse qui dérangera les « bien-pensants »:

« Les personnes issues de l’immigration renvoient une image épouvantable au reste de la population. Les Français ont une mémoire. Ils ont accueilli de nombreux flux migratoires. Ils n’ont jamais assisté à un tel déchaînement de violence, une telle haine… »

Pour entendre la suite de cet entretien avec Alain Finkelkraut sur France Culture,cliquez sur ce lien :

/http://www.dailymotion.com/video/xamf4e_malika-sorel_news

Surprenant de sincérité et de réalisme . Seule un femme d’origine maghrébine, dont il faut saluer le courage peut se permettre d’asséner de telle vérités !!!!

Le sado-masochisme « petit-bourgeois » qui pousse une fraction des élites françaises à adhérer au  prêchi-prêcha des ayatholas de la « repentance », en prend un  sacré coup.

Qui est Malika Sorel ??? ( Source Wikipedia ):

Malika Sorel a fait ses études primaires et supérieures dans le système éducatif français et a vécu une quinzaine d’années au Maghreb. Elle est diplômée de plusieurs grandes écoles. Après avoir, entre autres, travaillé au recrutement de cadres pour le secteur des hautes technologies, elle a décidé de se consacrer à des sujets qui engagent, selon elle, l’avenir de la France. Ses travaux s’intéressent aux problèmes de l’éducation et la formation des jeunes générations, la politique familiale, les problématiques de l’immigration ainsi que la politique étrangère de la France. En 2007, Malika Sorel a publié Le Puzzle de l’intégration, aux éditions Mille et une nuits, salué par le magazine l’Expansion comme « un livre important, essentiel, indispensable sur l’immigration en France. ».

Bravo Malika Sorel. Vous méritez d’être mieux connue des Français. Et pour contribuer à vous faire mieux connaître, je livre ici l’adresse de votre blog:

http://puzzledelintegration.blogspirit.com/.

Passionnant.

12 réflexions au sujet de « Victimes, oui, mais de qui ???? »

  1. berdepas Auteur de l’article

    Je crains que votre « entrepeneur/orateur » soit plus un entrepreneur de discours qu’un chef d’entreprise !!!!.
    C’est toujours le même refrain.
    Les chiffres dénoncés dans ce « hoax », sont abusivement faux. Soit.
    Mais combien perçoit un immigré venu en France, qui a réussi à profiter du regroupement familial, avec ses épouses ( certes la polygamie n’est pas légale en France mais chacun sait qu’elle est tolérée), ses 16 enfants dont 8 sont scolarisés?????
    Combien percevait ce célè!bre imam, avant d’être expulsé pour les raisons largement évoquées dans la Presse ( cf. l’article de l’Express ) ????
    J’attends toujours une réponse chiffrée à cette question, à la quelle le site « hoax », tout comme votre « entrepreneur » se gardent bien de répondre, de même qu’ aux nombreux commentaires reproduits sur ce site, de ceux qui, dans leur voisinage, connaissent des quantités de cas semblables dont le chef de famille vit sans travailler.
    Je ne suis pas le seul à attendre cette réponse.
    Même les organismes sociaux consultés sur cette question, refusent de répondre. Pourquoi, s »il n’y a rien de répréhensible à cacher ????
    C’est l’existence, niée par des gens comme vous, de cas identiques qui provoque la fureur, et quelquefois, la haine des habitants de banlieues qui sont obligés de se lever chaque matin pour gagner péniblement leur vie, et qui les pousse dans les bras de l’extrêmisme.
    J’ajoute pour conclure définitivement ce débat complètement inutile avec des gens comme vous, qu’une fois de plus, en soulevant un problème périphérique, vous évitez d’aborder le fond du débat (passionnant), qui a eu lieu sur France Culture, chaîne de radio nationale, dont les « blablablas » abordent rarement les vrais problèmes et donnent rarement la parole à ceux qui s’écartent du discours formaté et convenu des la « bien-pensance » française.
    Pour une fois que l’on a pu entendre une femme d’origine maghrébine courageuse, cela valait la peine de l’écouter.
    Mais les gens comme vous n’écoutent que ce qu’ils veulent bien entendre….

    J'aime

  2. Jacques

    Je verse ceci au dossier. Ca provient d’un ENTREPRENEUR sans aucun doute « contestataire et sous influence de l’extrême gauche »…

    Ma réaction au mail de l’Imam Bouziane

    Bonjour,

    Le mail prétendant qu’un Imam nommé Bouziane perçoit 9.000€/mois sans travailler parce qu’il
    aurait deux épouses et huit enfants en Belgique est ce qu’on appelle un « HOAX », c’est-à-dire
    une information FAUSSE qui circule de boîte email en boîte email.
    Il existe des sites qui sont spécialisés dans la détection de ces ignominies, notamment http://www.hoaxbuster.com

    Le mail de l’ « Imam Bouziane »circule depuis 2004 en Belgique francophone,
    néerlandophone et en France aussi AVEC LES MEMES montants cités…
    Ce type de mail, comme ceux qui annoncent le cancer d’une petite fille dont les
    parents ont un besoin urgent de notre aide, sont des CANULARS.

    Vous savez ce qui est VRAIMENT hallucinant ?
    Ce qui est vraiment hallucinant c’est que tout un chacun transfère ce type de courrier
    sans même prendre la peine de vérifier si son contenu est correct, tout cela parce qu’il
    est indiqué que « les plus pointilleux pourront vérifier ces données »…

    Alors on râle, on peste, on hurle et on crie au scandale en ayant le sentiment d’être
    de pauvres personnes abusées.
    Et finalement, on croit vivre une pauvre vie et on finit par avoir du dégoût pour toute
    personne qui n’est pas belge et souffrante comme nous.

    Mais le plus hallucinant n’est pas encore là !

    Le plus hallucinant, c’est que certaines personnes vont, après avoir colporté ces
    informations inqualifiables sans aucune vérification, crier au scandale et à l’arnaque lorsqu’elle
    vont lire que j’ai écrit un livre intitulé « Comment devenir riche sans gagner à la loterie ».

    Certaines personnes préfèrent se plaindre tout en nourrissant des sentiments haineux envers
    autrui au lieu de chercher des solutions.
    Et si un « fou » vient avec des informations pertinentes susceptibles de les aider à avoir une
    meilleure situation financière, ces mêmes personnes qui colportent des ignominies sans les vérifier
    vont mettre sa parole en doute. Elles vont penser à l’arnaque, elles vont dire des phrases toutes
    faites comme « si c’était si simple, tout le monde le saurait »….

    Justement, si c’était si simple de gagner près de 9.000€ par mois en abusant l’Etat quand on est
    musulman en Belgique ou en France, est-ce que tout le monde, le gouvernement compris, ne le saurait pas ?
    Pourquoi serait-ce une information circulant confidentiellement sur internet ?

    Croyez-le ou non, mais il y a un peu moins de 5 ans d’ici, je croulais sous les dettes, je n’avais plus
    d’emploi et plus de moyen de locomotion, j’étais devenu une cible de choix de huissiers.

    Et ca, ce n’était pas la faute de l’Etat ou des Musulmans ou des Afghans ou des Chinois.
    C’était MA faute, point à la ligne.

    La bonne nouvelle c’est que le pays dans lequel nous vivons permet à qui veut de solutionner
    ses problèmes si nous agissons dans le bon sens.
    Ce qu’on a fait, on peut le défaire. Il suffit d’apprendre comment faire et puis… DE LE FAIRE !

    A bon entendeur,

    JeanPhi

    PS: n’hésitez pas à transmettre ce mail à votre entourage pour faire taire ces abominations !!!
    samedi 6 octobre 2007

    Jean-Philippe Hulin | Orateur, formateur, auteur et entrepreneur

    jf.

    J'aime

  3. berdepas Auteur de l’article

    Vos commentaires sont nuls.
    Vous ne répondez jamais aux questions qui sont posées. Vous esquivez les réponses en assénnant des affirmations dénuées de tout fondement.

    Vos « Juristes » sont bidon. Vos sources sont le site Hoax connu pour être un site contestataire sous influence de l’extrême gauche.
    La question était : »Et avant d’être expulsé, il vivait de quoi ??? Vous savez fort bien que nul, à part les Caisses d’assistance auquelles il émargeait, ne peut apporter les peruves chiffrées de ce qu’il percevait. mais là n’était pas la question.
    Je la formule différemment: Avant les réformes entreprises par la droite pour mettre fin à ces abus scandaleux,combien un musulman immigré,- qu’il s’appelle Bouziane, ou Bouzelouff – qui bénéficiant du regroupement familial, faisait entrer en France ses trois épouses ( dont une seule est reconnue comme légitme au regard de notre Loi et ce qui transformait les autres en “femmes sans travail élevant seules leurs enfant au foyer”, et faisait enregistrer (sans qu’il soit possible de contrôler quoi que ce soit puisque les contrôles par l’ADN pratiqués dans la plupart des pays européens,ne sont pas praticables en France ) ses 8, 10,12 ou 16 enfants, combien touche -t-il d’allocations ????
    Vous trouverez une mine de réponses à cette question sur internet. Seuls les « islamophiles dont vous faites partie les ignorent. Consultez :http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20090820071542AA66mUN
    Sur l’imam Bouziane dont les cas semble vous avoir durablement ému; reportez vous à l’article de l’Express ci-après:
    L’Express révèle les éléments recueillis par les services de renseignement français sur le prédicateur de Vénissieux:

    Chirane Abdelkader Bouziane n’est-il qu’un simple imam rétrograde empêtré dans des conceptions archaïques de l’islam? Ce polygame âgé de 52 ans et père de 16 enfants, établi en France depuis plus de vingt ans, est brusquement sorti de l’ombre de la mosquée Al-Forquan, à Vénissieux (Rhône), où il officie depuis l’année dernière. Après une interview où il affirmait notamment que le Coran autorisait à battre sa femme en visant «le bas, les jambes ou le ventre», il a été expulsé vers l’Algérie, son pays d’origine, le 21 avril. Mais le tribunal administratif l’a autorisé à regagner la France.

    Voilà au moins une dizaine d’années que ce religieux s’est rallié aux thèses salafistes, courant prônant une lecture littérale du Coran et qui se proclame détenteur du «véritable islam». Son parcours inquiète depuis longtemps les Renseignements généraux et la Direction de la surveillance du territoire. L’Express peut révéler les éléments qui légitiment, pour le ministère de l’Intérieur, son arrêté d’expulsion.

    «Celui qui veut mourir en martyr et aller au paradis doit prendre les armes et combattre les athées.» Selon une synthèse rédigée par les services français, cette fatwa a été lancée par Abdelkader Bouziane le 28 mars 2003, huit jours après le début de l’offensive américaine en Irak. Contacté par L’Express, l’avocat de l’imam, Me Mahmoud Hebia, conteste formellement que son client ait proféré de tels propos. «M. Bouziane s’est toujours tenu éloigné de la politique dans ses prêches et s’est même prononcé contre le jihad en Irak», assure-t-il.

    Toujours selon la police, l’imam Bouziane s’est trouvé, à deux reprises au moins, en contact avec des hommes liés à des filières terroristes islamistes, sans qu’il soit lui-même impliqué. Il serait apparu, lors de surveillances opérées sur deux militants soupçonnés de fournir des faux papiers aux jihadistes en partance pour l’Afghanistan. Un réseau qui, à l’époque, était animé par Omar Chabani, un Algérien chargé de l’accueil des stagiaires étrangers dans les camps taliban.

    A Lyon, on retrouverait Bouziane dans l’entourage de deux jeunes Français suspectés d’actes antisémites. Les 3 et 4 octobre 2000, dans le contexte du lancement de la seconde Intifada palestinienne, ces deux hommes avaient tenté de s’introduire dans une synagogue de Villeurbanne, en escaladant un mur, et auraient foncé, en voiture, sur deux fidèles, devant un autre lieu de culte. «Si tel était le cas, les autorités judiciaires l’auraient, d’une manière ou d’une autre, mis en cause», relève Me Hedia.

    Le cas Bouziane illustre finalement la difficulté d’apporter une réponse adaptée aux dérives de certains religieux fondamentalistes. L’homme, qui incite des étudiants à se former dans les écoles coraniques yéménites les plus dures, assimile la musique à la débauche, considère le sida comme un châtiment divin, explique comment passer à tabac une femme adultère, refuse de condamner «sans preuve» Ben Laden pour les attentats de New York et de Washington, peut ainsi affirmer publiquement: «Je ne suis pas un terroriste.» Il sait que personne ne pourra le contredire.

    Enfin,je ne vois pas ce que vient faire la question sur les ressources des prêtres catholiques dans ce débat.

    J'aime

  4. Jacques

    Continuez de mouliner vos contre-vérités.
    Cela fait au moins trois fois que je vous ai transmis l’avis d’un spécialiste qui, LEGISLATION a l’appui, a démontré que les assertions que vous avez véhiculé et continuez de véhiculer avec complaisance sont FAUSSES.

    Petit détail: vous souciez-vous de savoir de quoi vivent les prêtres catholiques… y compris ceux qui sont mariés….

    jf.

    J'aime

  5. berdepas Auteur de l’article

    Tout d’abord, cet imam ne m’asticote pas du tout. C’est vous qui remettez chaque fois son cas sur le tapis.
    Et avant d’être expulsé, il vivait de quoi ??? Vous savez fort bien que nul, à part les Caisses d’assistance auquelles il émargeait, ne peut apporter les preuves chiffrées de ce qu’il percevait. Mais là n’était pas le problème. Je le formule différemment: combien un musulman immigré, qui bénéficiant du regroupement familial, fait entrer en France se deux ou trois épouses ( dont une seule estreconnue comme légitme au regard de notre Loi et ce qui transforme les autres en « femmes sans travail élevant seules leurs enfant au foyer », et fait enregistrer (sans qu’il soit possible de contrôler quoi sue ce soit puisque les contrôles par l’ADN pratiqués dans la plupalrt des pays européens,ne sont pas praticables en France ) ses 8, 10,12 ou 16 enfants, combien touche -t-il d’allocations.
    Le cas de l’imam en question n’était spécifique qu’en raison de ses activités subversives et de ses propos contraires à nos lois.
    Mais faire porter la contestation sur ce cas spécifique permet de botter en touche pour tous les cas similaires et qui foisonnent, et sont parfaitement connus dans les quartiers où ces zozos sont concentrés.

    J'aime

  6. Jacques

    Je n’ai JAMAIS pris la défense de cet Imam ( dont je vous avais fait grâce) qui décidemment vous « asticote » au plus haut point!

    Vous m’aviez fait plaisir, ce fût de courte durée puisque vous en remettez une couche.
    Cet Imam n’a jamais pu toucher quoique ce soit – d’ailleurs vous n’apportez aucunement la preuve qu’il ait touché quoique ce soit ! -, puisqu’il avait été expulsé de France, CE QUE VOUS IGNORIEZ TOTALEMENT (c’est moi qui vous l’ait appris) lorsque vous avez relayé votre flot d’infos bidons.

    jf.

    J'aime

  7. berdepas Auteur de l’article

    Heureux de vous avoir fait plaisir !!!
    Quand aux « infos » que je choisis de publier , elles ont toujours un rapport avec les thèmes évoqués ci-dessus. Y compris celles concernant « un certain » imam, qui vivant au crochet de la France,avait le culot dans ses prêches d’inviter ses fidèles à la révolte, de jouer les recruteur de volontaires pour le Djihad,et de donner des interviews dans la presse où il tentait de justifier la charia appliquée aux femmes, qui donnait le droit à l’époux de les « corriger », « à condition de ne pas laisser de traces sur le visage » !!!
    Cet immam, qui je le répète vivait au su de tout ceux qui l’entouraient, au crochet de la France, touchait grâce à ses trois épouses, dont une seule était reconnue par nos Lois, et ses nombreux enfants des allocations, dont ses « défenseurs » – dont vous faisiez, je crois,partie, contestaient les chiffres, mais n’ont jamais pu contester la réalité.
    D’ailleurs, si les chiffres que j’avais avancé, après les avoir relevé dans différents organes de presse, étaient inexacts, je n’ai jamais relevé un commentaire me précisant le montant exact des allocations perçues par un imam, ou un pratiquant de « l’islam conquérant » , possédant trois épouses légitimes selon la Loi Coranique, dont une est reconnue par nos Lois, et les autres étant considérées comme femmes élevant seules leurs enfants, et qui déclare avoir 16 enfants inscrits à l’Etat Civil.
    Ce qui était important dans mon propos, ce n’était d’ailleurs pas tant le montant des revenus perçus, que le principe. Et en posant la question : combien y-t-il de cas semblables qui bénéficient d’une prise en charge par nos organismes de S.S et d’allocations familiales, qui bénéficient de logements sociaux, d’allocations de rentrée scolaire etc…..je mettais le doigt sur un sujet tabou, ce qui indisposait ceux qui préfèrent détourner leur regard devant ces situations inacceptables.

    J'aime

  8. Jacques

    Je lis avec grand plaisir votre « mise au point » ci-dessus.
    Cependant, la sélection des « infos » que vous publiez régulièrement (allez, je vous fait grâce ce soir d’un certain imam), la façon dont vous commentez ne me paraissent pas être vraiment en adéquation avec ce que vous venez de répondre.
    Disons que je préfère nettement ce texte ci-dessus à vos billets récurrents.
    Rappelez-vous que vous avez même traité par le mépris l’information que je vous donnais à propos d’ un colloque sur Islam et Occident qui se tiendra prochainement à Bruxelles….

    jf.

    J'aime

  9. berdepas Auteur de l’article

    Le Républicain, pur et dur, agnostique et laïque que je suis n’est ni pour, ni contre la Chrétienté. Ni pour, ni contre un Islam paisible qu’hélas, on n’entend pas, et se montre peu, sans doute parcequ’il veut échapper aux agressions de ceux qui ne conçoivent l’islam qu’en situation de conquête ou de reconquête.
    Par contre je suis contre l’islamisme, comme je suis contre beaucoup de mots en « isme » qui ont un contenu systématique, souvent sectaire et derrière lesquels se cachent des volontés de domination du monde des idées avant d’essayer de dominer le monde, tout court. Vous voyez à quoi je fais allusion….ou suivez mon regard.
    Mais je ne rate pas une occasion d’appeler de mes voeux, un islam paisible et modéré pour les musulmans qui vivent en France. C’est la seule condition à la quelle ces musulmans auront des chances de s’intégrer. Ceux qui choisissent « l’autre voie », celle d’un « Islam conquérant », c’est à dire revendicatif, remettant en question des éléments fondamentaux de notre culture, de notre mode de vie, de nos moeurs, sont des musulmans qui refusent de s’intégrer à la société française, qui crachent jour après jour dans la soupe qu’on leur offre. Ces musulmans là n’ont pas leur place en France.
    Si les Lois de la République leur sont insupportables, qu’ils aillent vivre ailleurs.
    Mais je suis conscient des efforts consentis par de très nombreux musulmans pour se faire accepter grâce à leur talent, à leur travail et à leur volonté de vivre comme des Français en France, au lieu d’essayer de vivre comme des Algériens, des Marocains ou des Maliens en France.
    On me réponds souvent: « mais ceux que vous stigmatisez ( ah!! ce mot ), ce sont de « petits français ». Alors s’ils sont « français » ils doivent aimer la France et respecter ses lois. Sinon, ce sont eux qui se placent en marge de notre société, et pas nous qui les rejettons.Ce sont eux qui doivent être culpabilisés et non les autres.
    J’ai apprécié le courage de cette jeune femme d’origine maghrébine , Malika Sorel, qui dit des choses que peu de « souschiens » ont la capacité de dire, sauf à être traités de racistes.
    Tant qu’il y aura dans les banlieues, des « djeunes » qui parlent un sabir incompréhensible, qui sont incapables d’accepter la discipline scolaire et qui de ce fait seront incapables dans leur vie d’écrire trois lignes dans un français correct, tant qu’il se présenteront pour un emploi avec la casquette à l’envers, le pantalon en accordéon sur les chaussures,avec souvent, avant d’atteindre l’âge de la majorité, un casier judiciaire bien chargé, sans jamais avoir appris à dire ni bonjour, ni au revoir, ces « djeunes » là resteront sur le carreau. Et leur image, hélas pour les autres, c’est à dire pour ceux qui veulent s’en sortir par le travail rejaillira sur tous les immigrés.
    Ces « djeunes » là continueront à être le terreau idéal pour « l’islam conquérant ». Car il balanceront entre l’assistanat et le commerce de la drogue, et n’accéderont pas à l’autonomie et à la respectabilité.
    J’arrête là, car c’est un très vaste sujet.
    Mais l’émission de Finkelkraut sur France Culture, et le débat qui s’en est suivi, aborde beaucoup de questions difficiles et c’est pour cela que je l’ai trouvée passionnante.

    J'aime

  10. Jacques

    Je prend note !
    Car jusqu’à présent je trouve plutôt que vous êtes plutôt à ranger dans la catégorie de ceux qui sont pour la chrétienté contre l’islam et ne veulent faire aucune différence entre Islam et islamisme….

    jf.

    J'aime

  11. berdepas Auteur de l’article

    J’aurais pu, en effet, reprendre « cette passionnante chronique » de Caroline Fourest, que j’ai souvent citée dans mes précedents billets, et qui symbolise à mes yeux un Journalisme compétent, lucide, et courageux.
    Mais je ne peux pas reprendre tous les articles qui paraissent sur ce thème. Car depuis que la parole s’est – en fin !!!- libérée, grâce à internet, malgré les efforts de quelques censeurs camouflés derrière le vocable de « modérateurs », la « presse bien-pensante » ne peut plus faire autrement que d’aborder ces sujets longtemps considérés comme « tabous », et les article foisonnent….
    Lorsque Caroline Fourest écrit : » Le fait qu’il existe un camp républicain et laïque permettant d’incarner la résistance à l’intégrisme, sans tomber dans le monoculturalisme, est sans doute la meilleure des protections. Mais les digues se fissurent ». Je ne puis qu’approuver, car je me sens proche de ce camp là.
    De même lorsqu’elle écrit: « Avec un peu d’habileté rhétorique, les ambassadeurs d’un islam intolérant parviennent à occuper l’espace médiatique au détriment des musulmans laïques, mieux, à les faire passer pour de “faux” musulmans. Les citoyens se demandent où sont passés les esprits libres de culture musulmane ». Je ne puis qu’adhérer. Combien de fois ai-je posé la même question, dans mes précédents billets: si l’islam modéré existe pourquoi reste-t-il silencieux, chaque fois que se manifestent les excés de « l’islam conquérant » ????
    Lorsque des auteurs comme Malek Chebel, ou plus récemment Tahar Ben Jelloun s’expriment, en faisant entendre leur musique différente de celle qui couvre toutes les voix, je me réjouis de leur propos.
    Et je proclame en Républicain pur et dur, profondément attaché à une authentique laïcité ( à ne pas confondre avec un « laïcisme de combat » ), qu’à force de fermer les yeux pour ne pas voir, et de se taire sur des évidences de moins en moins supportables, à force, sous couvert d’une pseudo-tolérance, d’accepter, de concession en concession de reculer devant une démarche volontairement agressive, on prépare le lit des extrêmes de tous bords. Gare aux « lendemains qui chantent »….

    J'aime

  12. Jacques

    Et pourquoi n’avez vous pas repris cette passionnante chronique de Mme Fourest….:

    Retour de flamme anti-islam
    par Caroline Fourest
    Sommes-nous condamnés à être pris en tenaille entre les « idiots utiles » de l’intégrisme habile et les tenants d’une vision rance de la Nation ? On pourrait le penser en regardant certains duels télévisés. Pas seulement en France, mais en Europe. La mode consiste à organiser des face-à-face entre islamistes sulfureux et nationalistes nauséabonds. La recette a fait ses preuves : pour gonfler à la fois l’audience et les extrêmes. Avec un peu d’habileté rhétorique, les ambassadeurs d’un islam intolérant parviennent à occuper l’espace médiatique au détriment des musulmans laïques, mieux, à les faire passer pour de « faux » musulmans. Les citoyens se demandent où sont passés les esprits libres de culture musulmane. Les populistes n’ont aucun mal à les convaincre que tous les musulmans sont… des intégristes.

    Les émissions à sensation ne sont pas les seules responsables de ce glissement. La tétanie avec laquelle les politiques nuancés ou progressistes abordent ces sujets facilite la fuite vers les extrêmes. Ce n’est pas un hasard si les partis populistes font des percées en Suisse, en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas. Dans ces trois pays, on a trop longtemps toléré l’islam intolérant au nom du multiculturalisme. Le retour de flamme a une couleur illusoire mais rassurante : « le bon vieux temps… monoculturaliste ».
    Le danger ne vient pas d’une extrême droite caricaturale, mais de partis libéraux et populistes. Ils captent une inquiétude légitime envers l’islamisme, et la transforment en peur de « l’islamisation ». Ces dernières années ont connu la percée de trois partis populistes européens ayant fait campagne sur ce thème : le Parti national britannique de Nick Griffin en Grande-Bretagne, le Parti de la liberté de Geert Wilders aux Pays-Bas et l’UDC de Christophe Blocher en Suisse.
    Provisoirement contenue grâce à une alliance entre la gauche et le centre, l’UDC menace d’élargir sa base en allant jusqu’à usurper le drapeau de la laïcité. En juillet 2008, son initiative populaire « contre la construction de minarets » a recueilli plus de 115 000 signatures. Pourtant, il ne s’agit pas de défendre la laïcité, qui respecte les lieux de culte. Fils de pasteur, Christophe Blocher rêve d’assurer la domination visuelle et culturelle du christianisme sur l’islam. Comme au temps où la Réforme opprimait la minorité catholique en lui interdisant de construire des clochers…
    La France est-elle à l’abri de pareilles dérives ? Le fait qu’il existe un camp républicain et laïque permettant d’incarner la résistance à l’intégrisme, sans tomber dans le monoculturalisme, est sans doute la meilleure des protections. Mais les digues se fissurent. Sur Internet, les amis de Philippe de Villiers, jadis raillés pour leurs diatribes contre la République laïque, tissent des liens avec des ultra-laïques, tentés de passer de la posture « laïcité contre tous les intégrismes » à celle de la « chrétienté contre l’islam ».
    Cette tentation porte désormais un nom : riposte laïque. Un réseau Internet, alimenté par un petit nombre de contributeurs (souvent des pseudonymes). Son site considère qu’il n’existe pas de différence entre « islam » et « islamisme ». En vertu de quoi les musulmans seraient plus heureux dans un Etat islamique, et la promotion d’un islam de France constitue une « tentative de viol de l’identité ». Il ne veut pas seulement interdire le voile intégral dans la rue, mais carrément le voile simple « dans tous les lieux publics ».
    Son intransigeance envers l’islam n’a d’égal que sa complaisance envers le christianisme, décrit comme porteur « de valeurs qui ont conduit à la sécularisation et à la démocratisation » caractérisant « le modèle occidental ». Comme s’il n’avait jamais fallu arracher ces valeurs à l’Eglise… Ces « laïques »-là travaillent désormais en réseau avec des sites nationalistes chrétiens. Leur vision de l’islam rejoint celle des islamistes. Aucun de ses deux extrêmes ne veut d’un islam éclairé et laïque.
    Caroline Fourest

    Article paru dans l’édition du 03.10.09.

    jf.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s