Le Piège.


La Burqa nous entraîne, un peu plus loin dans le piège, qui se refermera un jour….

http://www.lemonde.fr/opinions/article/2009/09/25/le-debat-sur-le-port-de-la-burqa-tourne-au-piege-integral-par-stephanie-le-bars_1245067_3232.html.

Selon Stephanie Le Bars, qui signe un article dans le Monde d’aujourd’hui, le port de la Burqa « tourne au piège intégral ».

 

C’était prévisible.

On sent bien à la lecture de cet article, que l’auteure est plutôt favorable à la « mise en veilleuse » des travaux en cours en vue d’une légifération éventuelle sur l’interdiction de cet accoutrement.

Tous les aspects du malaise que soulève cette nouvelle offensive de l’Islam (radical ou pas) et l’utilisation qui est faite de l’opinion de celles qui prétendent avoir choisi le port de la burqa librement (1), sont passés en revue par Stéphanie Le Bars.

A la fin de la lecture de cet article, on a envie de conclure qu’il faut, une fois de plus, « tolérer » et par conséquent reculer….

De tolérances en reculades la France entre les yeux fermés, dans le piège qui lui est tendu, par un Islam, qui met à profit toutes les possibilités que lui offre la Loi française, qui comporte un nombre considérable de lacunes, en raison du fait que, dans notre Histoire, nous n’avons jamais été confrontés la nécessité de résoudre les problèmes sans nombre que nous pose, et que n’a pas fini de nous poser, une immigration non choisie,- si ce n’est par une minorité de « Français »- , au nom d’un mélange de charité humaniste et d’une attirance pour une certaine forme d’exotisme que le métissage laisse entrevoir dans l’évolution de la société française….

Le sujet n’a pas fini de diviser les Français. 

Quand aux « musulmans soit-disant modérés », ils observent tout cela en silence, en gardant avec les coups de boutoirs que subit la société française, une distance qui leur permet de prendre tous les virages nécessaires pour rester dans le « sens de l’Histoire ».

(1) Le nombre de femmes ayant choisi le port de la Burqa, évalué, une première fois par des services de police – qui sont devenus très vite la risée de tous ceux qui quotidiennement croisent dans la rue ces femmes voilées -, à quelques centaines, est entrain de passer, en vertu d’évaluations « plus poussées » à quelques milliers….

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.