Chinoiseries…


Jean-Vincent Brisset, directeur de recherche à l’Institut de relations internationales et stratégiques, et spécialiste de la Chine, est interviewé dans « lemonde.fr » de ce jour. Il exprime son sentiment, avec beaucoup de lucidité, sur les réactions de la Chine, suite à la rencontre entre Sarkozy et le Dalaï Lama.

Extraits significatifs:

Q :La France est donc le maillon faible ( de l’Europe ) ?

R :Oui, et ce, historiquement. Dans mon escadron, à l’armée, on avait l’habitude de dire : « On tape toujours sur le même, comme ça y en a qu’un qui gueule. » On est exactement dans la même configuration : la Chine tape toujours sur le même, et en plus elle a la chance qu’en ce moment, il se trouve en haut du dispositif – la présidence de l’UE. C’est merveilleux !
Cela remonte à loin. Les diplomates français ont de tout temps été fascinés par la Chine et en ont une vision totalement déconnectée de la réalité. Nous sommes persuadés qu’il faut être gentils avec les Chinois pour que les Chinois soient gentils en échange. Parmi les pays ayant joué un grand rôle au niveau mondial, le nôtre est celui qui s’est montré le plus faible vis-à-vis de la Chine. Nous sommes ainsi considérés comme un pays femelle, faible et qui change tout le temps d’avis. Or la Chine ne respecte que la force.

Q :Comment les Chinois ont-ils interprété ce geste ( ndlr. la rencontre avec le Dalaï Lama ) ?

R :Ils n’ont pas eu à l’interpréter ! Pour eux, c’est extrêmement clair : la France est un pays vassal. Et il sera très difficile de revenir en arrière. On a déjà essayé par le passé : en 1993, Balladur avait envoyé un émissaire, George Friedman, déclarer à Pékin que la France ne reconnaissait qu’une seule Chine, afin de se réconcilier après l’embargo sur les armes initié par la France en 1989. Nous n’y avons gagné que du mépris.

Q :Comment rétablir des relations plus saines avec la Chine ?

R :Il y a heureusement beaucoup de gens en Europe qui commencent à comprendre que la Chine n’est pas un pays ami. C’est un pays égoïste qui a des rapports rugueux avec le reste du monde, avec lequel il faut prendre un peu de distance……
…..Elle teste la solidité de l’Europe, pas de la France : si elle impose des mesures de rétorsion bilatérales contre la France et que les Européens laissent faire, elle aura tout gagné. Mais si la France se retranche derrière l’Europe et que l’UE reste solidaire, ça se passera très bien. Si l’Europe faiblit, la Chine pourra piétiner tous les pays européens l’un après l’autre, sauf la Grande-Bretagne, qui ne se laissera jamais faire.

Mon Commentaire:

Il serait temps que la France prennent conscience du nouvel état du monde. Le mythe d’une France des Droits de l’Homme, admirée et respectée dans le reste du monde est bien ébréché, et les nouvelles générations doivent ouvrir les yeux et ne pas détourner leur regard des menaces, mais aussi des opportunités qui sont devant elles, à condition de chasser les illusions passées.CHINA TRADEMARKING KUNG FU

Recommandation du médecin de service: « réduire la dose d’idéalisme d’un bon tiers et doubler la dose de pragmatisme »!!!!

Le pragmatisme est en vente libre…..

Une réflexion au sujet de « Chinoiseries… »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.