Citizen Kahn.


Qui cherche à griller le citoyen Strauss-Kahn ????

Après la malheureuse affaire du limogeage d’une salariée du FMI ayant entretenu des « relations intimes et coupables » avec DSK, les témoignages de précédents fâcheux se multiplient.

Parallèlement à la « love affair » de Dominique Strauss-Kahn au FMI, une journaliste décide, selon « lemonde.fr », de parler sur Le Post, et révèle qu’elle aurait été l’objet d’une drague appuyée de la part du « patron » du FMI, à l’occasion d’une interview.

Dans le petit monde des femmes en mal de relations intimes avec des « people », on se bouscule au portillon: c’est à celle qui aura la révélation la plus croustillante sur DSK, à livrer à la Presse de caniveau qui s’en lèche…les babines.

En fait, il semblerait que dans les médias, la chose était connue depuis longtemps : DSK a la gâchette facile et dégaine plus vite que son ombre.

Alors, ceux qui ont tout intérêt à griller DSK, se démènent pour trouver celle qui racontera la meilleure anecdote en « confidence sur l’oreiller ».

A suivre….

4 réflexions au sujet de « Citizen Kahn. »

  1. Tant mieux. Reste à espérer que cette malheureuse affaire l’incitera, désormais, à adopter une attitude et un mode de vie conforme à ses ambitions légitimes.

    J'aime

  2. Pour savoir qui cherche à flinguer DSK, il faut regarder du côté des plaignants: Égypte et pays du Golf, non ? Sans compter que les Russes ne seront pas les derniers à rigoler s’il se fait virer – c’est à dire s’il démissionne.

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.