Virginité


Lu dans le Figaro du 30 Mai 2008.

La polémique enfle, après la décision du TGI de Lille accordant l’annulation d’un mariage, l’épouse ayant menti sur sa chasteté.

« Deux ans après avoir nocé dans la plus pure tradition musulmane, le mariage vient d’être annulé.

Aïcha (*) « a menti sur sa virginité, condition pourtant requise par Noredine pour l’épouser. C’est le TGI de Lille qui a « accordé cette nullité au mari «dupé».

Une décision qui a été prise car «l’épouse acquiesçant à la demande « de nullité fondée sur un mensonge relatif à sa virginité, il s’en déduit que cette qualité avait bien été « perçue par elle comme une qualité essentielle déterminante du consentement de son époux au mariage « projeté», rapporte le jugement.

«Ce genre de litige est beaucoup plus fréquent qu’on ne le croit», assure « Me Xavier Labbée, avocat de Noredine, contredisant ainsi la Chancellerie qui dit n’avoir «pas le souvenir» « d’une annulation pour mensonge sur la virginité.

« D’ores et déjà, la polémique est lancée.

Alors que le mouvement Ni putes ni soumises condamne cette « «fatwa contre la liberté des femmes», la philosophe Élisabeth Badinter se dit «très inquiète», craignant que « ce jugement fasse «courir nombre de jeunes filles musulmanes dans les hôpitaux pour se faire refaire « l’hymen».

A contrario, le vice-président du conseil régional du culte musulman du Nord-Pas-de-Calais, « Abdelkader Assouedj, souligne que si «l’islam n’exige pas que l’épouse soit vierge», il demande que le « mariage ne soit pas «basé sur le mensonge». «C’est pour cela que la justice a tranché, ce n’est pas par « rapport à la religion», ajoute-t-il.

« (*) Les prénoms ont été changés.

Mon commentaire:

Elisabeth Badinter a du pain sur la planche, si elle veut « philosopher » sur tout ce que l’immigration apporte à la société française. Une vraie « richesse pour la France ».

7 réflexions au sujet de « Virginité »

  1. berdepas Auteur de l’article

    Objection, mon cher Jacques.
    Vous lisez trop vite et il vous a manifestement échappé que je ne me suis pas permis de commenter un jugement, mais plutôt de témoigner des courageuses positions prises par Elisabeth Badinter, qui ne peut être accusée, elle, de racisme en faveur des femmes musulmanes victimes d’une interprétation moyenâgeuse du Coran, qu’il s’agise de la polygamie, abordée dans mon précédent billet, ou de la virginité, objet de ce billet.

    J'aime

  2. jacques

    Je me permets de vous signaler, à vous et à vos lecteurs, un Billet que je viens de rédiger sur mon Bloc-Notes et sur le même sujet.
    Si vous désirez le lire, il vous suffit de cliquer sur mon prénom ci-dessus. Cordialement,

    jf.

    J'aime

  3. jacques

    Non, non, vous n’avez pas cité le Code civil, en effet…..
    Seulement le jugement que vous commentez est basé sur un article précis du-dit Code, vous le savez bien….
    Et ce dit article ne parle absolument pas de virginité, pas plus que le jugement….

    jf.

    J'aime

  4. berdepas Auteur de l’article

    Je vous demande pas de me croire.En outre je n’ai, en aucun cas évoqué, ni cité le Code Civil. Faisant allusion à mon précédent post traitant de la polygamie en France, sujet à propos duquel Mme Badinter a émis des opinions courageuses et en marge du « discours politiquement correct » sur l’immigration, j’ai seulement voulu dire que la matière est riche, et que son talent de philosophe a de quoi s’exercer….

    J'aime

  5. jacques

    Comme réponse futile, on ne fait pas mieux….
    L’article du Code civil qui a été appliqué a été inscrit dans ce Code en 1975, soit sous M. Giscard d’Estaing.
    Mme Badinter devrait pouvoir vous expliquer le nombre d’immigrés et de famille d’immigrés présents en France à cette époque.
    Et vous pourrez ensuite m’expliquer si l’introduction de cet article dans le Code avait un rapport avec l’immigration !
    D’autre part, avez-vous lu les attendus du jugement en question ? La non virginité virginité de l’épouse y est-elle citée COMME MOTIF du jugement ????? Moi, je n’ai pas lu encore, mais j’ai entendu l’avocat du mari à la télévision.
    J’ai entendu aussi un éminent Musulman expliquer que le Coran ne stipulait nulle part que la virginité était une prescription fondamentale pour le mariage dans cette religion. Aucun Iman ou Recteur de mosquée n’est venu démentir, à ma connaissance.
    Qui croire , n’est-ce pas …… Eux ou vous ????

    jf.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s