Polygamie.


Femmes du Sud    

Longue discussion avec notre guide à Zagora, à l’occasion d’une incursion dans le désert marocain, à propos de la polygamie. Selon lui , au Maroc, seuls les gens fortunés peuvent aujourd’hui se permettre « d’entretenir » plusieurs femmes. La prescription coranique selon laquelle, l’homme polygame, doit respecter une stricte équité entre ses épouses coûte très cher aux candidats…Et le femmes sont de plus en plus conscientes de leurs droits et exigent que ceux-ci soient repectés.

Nous restons perplexes. Surtout en voyant tout au long de notre parcours, la dure condition des femmes, quel que soit leur âge, que l’on croise sur les chemins chargées comme des mules, de fagots de bois, d’herbe destinée aux animaux, de jerricanes d’eau, ou qui, pliées en deux moissonnent les blés, à la serpe, comme autrefois en Europe. Alors que les hommes les contemplent, les mains dans les poches, ou assis le long des murs des mechtas, ou au café….. Avoir plusieurs femmes, c’est avoir plusieurs bêtes de somme pour accomplir les tâches de la vie quotidienne.

Cette conversation me revient en mémoire, alors que nous regardons sur la Deux, à une heure tardive ( pourquoi ce genre d’émission ne passe-t-il pas aux heures de grande écoute ???), une émission sur la polygamie en France.

Scandaleux. Alors qu’une Loi Pasqua interdit, en France, cette conception moyenageuse du mariage, la polygamie continue à prospérer dans notre pays.

Une courageuse intervention d’Elisabeth Badinter, déplore l’inaction, voire l’indifférence des pouvoirs publics face à ce « phénomène de société » importé par certaines couches de populations immigrées. Personne n’ose dénoncer ces situations dramatiques que vivent les « premières épouses » aux quelles on impose la présence d’une « seconde épouse » beaucoup plus jeune, et quelques fois une troisième épouse encore plus jeune, et leur cohabitation insupportable dans des appartements de HLM, non conçus pour des familles de dix à douze personnes, dont les enfants sont condamnés à vivre dans la rue, et à devenir la proie de tous les dangers qui pèsent sur leur éducation….

 Selon Elisabeth Badinter, c’est la peur d’être traités de fasciste, de racistes et de ne plus coller au « discours politiquement correct » en faveur des immigrés, qui empêche les autorités responsables de faire repecter la Loi en France.

Les plus « astucieux », et l’émission se charge de nous en montrer quelques échantillons, ont une épouse « légale » en France, à laquelle il ont fait plusieurs enfants, et qui utilisent les allocations familiales auxquelles la famille vivant en France a droit, pour entretenir une deuxième, voire une troisième famille en Afrique, au désarroi de l’épouse « française » aui doit se débrouiller pour nourrir ses enfants!!! 

Selon les femmes courageuses qui se battent dans l’indifférence générale, dans des Associations créées pour faire cesser ce scandale, il y aurait environ 40.000 familles concernées par cette situation intolérable dans un pays civilisé comme la France.

Mais ces « concessions » au respect de la Loi, ne sont elles pas faites au nom de la tolérance, ce mot si souvent employé par les censeurs de tout propos visant à dénoncer des réalités insupportables ????

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.