Bruxellistan.


Bruxelles-tapis-fleurs-2010-1

Bruxelles, « la capitale européenne sera musulmane dans vingt ans ».

C’est du moins ce qu’affirme une étude publiée récemment dans le quotidien « La Libre Belgique ». Près d’un tiers de la population de Bruxelles étant déjà musulmane, indique Olivier Servais, sociologue à l’Université catholique de Louvain, les pratiquants de l’islam devraient, en raison de leur forte natalité, être majoritaires «dans quinze ou vingt ans».

Depuis 2001, Mohamed est, chaque année, et de loin, le premier prénom donné aux garçons nés à Bruxelles.
«Il faut relativiser ces chiffres, insiste Mahfoud Romdhani, député socialiste et vice-président du Parlement francophone bruxellois. Les immigrés de pays musulmans ne sont pas tous musulmans ! Moi-même, je suis de culture musulmane, mais agnostique.»

 Olivier Servais se veut d’ailleurs prudent sur les projections à long terme, Bruxelles subissant des flux de population importants en tant que capitale de l’Union européenne.
Reste, constate « La Libre Belgique », que «si leurs parents n’étaient guère pratiquants», pour faciliter l’intégration dans leur pays d’accueil, «les jeunes marquent un retour important vers le fait religieux». Quelque 75 % des musulmans s’estiment aujourd’hui pratiquants. Auteur d’Infiltrée parmi les islamistes radicaux *, la journaliste flamande Hind Fraihi va plus loin : «Les jeunes sont de plus en plus radicalisés, affirme-t-elle. Ils rejettent les valeurs occidentales, même leurs parents s’en inquiètent. À Bruxelles, il existe des îlots, comme Molenbeek, où l’on a parfois du mal à se croire en Belgique…»

Du bazar Tafoukte à la bijouterie Mohammed, les musiques du Maghreb envoûtent le passant (!!!). Encombrée de seaux en plastique multicolores, de chaussures de sport et de caftans chatoyants, la ruelle piétonnière du Prado conduit à la mairie de Molenbeek, le quartier marocain de Bruxelles. Presque toutes les femmes sont voilées et les commerçants parlent arabe. «On se sent mieux, ici, qu’en France ou en Espagne, assure Akim, gérant d’un magasin de vêtements. Peut-être parce qu’on est une grande communauté. C’est comme au pays !» ( Même mieux, sans doute ???)

Selon Alain Escada, président de l’association Belgique et chrétienté, «on va d’abandon en abandon». «De plus en plus de cantines introduisent des menus halal aux dépens des chrétiens, déplore-t-il. Les autorités ne font plus leur travail : les politiques, qui, avec une vision à court terme, sont prêts à tout pour séduire un nouvel électorat, mais aussi le clergé, qui met les musulmans et les chrétiens sur un pied d’égalité, alors que c’est loin d’être réciproque : voyez cet archevêque assassiné récemment en Irak !»
Certes, je ne suis pas Belge, mais ayant de profondes attaches à Bruxelles, je ne puis demeurer indifférent à ce qui se passe en Belgique.

Je ne suis pas non plus, un Chrétien pratiquant et irréprochable, mais je ne puis que regretter que  les « racines chrétiennes de l’Europe » s’effacent peu à peu et se fassent plus discrètes afin de faire une place de plus en plus visible à une religion dont on ne pourra pas continuer longtemps à nier le caractère conquérant, religion  qui subtilement « se coule » dans le moule de la laïcité pour faire son trou, surtout dans les pays du Nord de l’Europe, relativement peu peuplés et dont les élites intellectuelles et politiques ont baissé la garde.

2 réflexions au sujet de « Bruxellistan. »

  1. Ping : Chagrins de « bisounours … | «Tempus Fugit….

  2. Ping : Promenade d’automne dans le Bruxelles de toujours… | Tempus Fugit….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s